Tant que l’anxiété s’exprime dans un degré raisonnable, c’est une sensation normale. Mais, si elle persiste sans qu’il y ait d’événements particuliers, elle prend la forme de troubles anxieux. Comment bien traiter l’anxiété pour qu’elle ne soit plus un handicap dans la vie quotidienne ?

L’anxiété : c’est quoi et quels en sont les symptômes ?

Normalement, tous les êtres humains ressentent parfois une sensation d’inquiétude, d’angoisse et de stress qualifiée d’anxiété. Lorsqu’elle devient récurrente dans la vie de tous les jours, elle peut être assimilée à une véritable pathologie. Le patient présente une sensation d’insécurité voire même de terreur à tout moment. Il est sujet à une nervosité ou des soucis de manière répétée et durable : c’est le trouble d’anxiété généralisée.

La population adulte, majoritairement des femmes, est généralement la plus impactée par cette affection.

L’anxiété est anormale quand elle devient un état permanent, apparaît sans aucune raison, évolue en souffrance morale, il est impératif de mettre en place un traitement. Ce trouble peut être du à des maladies psychiatriques, des affections métaboliques, des maladies organiques, diverses addictions… C’est une composante des états névrotiques.

L’anxiété peut être liée au caractère naturel de la personne, le résultat d’une perturbation psychologique passagère ou durable qui doit faire l’objet d’un traitement.

Quels sont les traitements des troubles anxieux ?

Même si l’anxiété généralisée et le trouble panique sont des troubles anxieux, ils ne bénéficient pas des mêmes traitements.

L’anxiété généralisée, un état anxieux chronique, entraîne une angoisse durable conjuguée à une grosse fatigue. Les symptômes sont variés, selon les individus. On trouve :

  • des tremblements
  • des sensations d’étouffement
  • des palpitations
  • des nausées
  • un sentiment de peur exagérée…

Le sujet ressent ainsi un sentiment d’insécurité permanente, de soucis quotidiens… Cet état peut mener à une grave dépression ou entraîner des idées suicidaires.

La psychothérapie et la relaxation sont prescrites comme traitement de fond contre ce trouble émotionnel. Pour éviter toute dépendance aux médicaments, les tranquillisants et anxiolytiques sont conseillés sur une courte durée.  Enfin, des cures spécialisées sont de plus en plus recommandées pour le patient, car elles contribuent à la réduction du sentiment d’anxiété.

  • Le trouble panique se caractérise par un affolement fréquent et imprévisible non déclenché par des facteurs particuliers. Il est souvent accompagné de sudation abondante, de bouffées de chaleur, de peur de devenir fou voire même de mourir subitement… Le patient éprouve toujours un danger imminent occasionnant une peur intense ou aboutit à une grave crise d’angoisse qui peut être incontrôlable.

Dans ce cas, si l’anxiété prend une forme légère, les anxiolytiques sont un traitement de première intention. Si des crises d’angoisse se manifestent régulièrement, ce type de traitement est associé à des tranquillisants.

La mise en place d’une psychothérapie est vivement conseillée pour déterminer l’origine des troubles, traiter cette affection et obtenir de bons résultats.

Partager sur les réseaux sociaux