La peur des araignées

La peur des araignées

Les émotions émergent des structures cérébrales profondes et anciennes, partagées avec les animaux. Au départ, le système émotionnel est composé de deux sous-systèmes : l’approche et le retrait. Le premier dans le cadre de la quête d’un bénéfice (proie, nourriture, partenaire sexuel), le second face à un danger. Ces systèmes sont les ancêtres des systèmes émotionnels qui vont sous-tendre le désir et la peur. Ces deux systèmes fondamentaux existent donc sous forme primitive depuis la nuit des temps et conditionnent la façon dont le système cérébral s’est formé. Dès le départ les émotions ont une importance considérable.

La peur est donc une émotion partagée au sein de l’espèce humaine. De ce fait, de nombreuses personnes ont peur des animaux ou des insectes. Le plus souvent, cette peur s’explique difficilement. Peur des araignées : de quoi s’agit-il ? On parle aussi de phobie des araignées. Y a-t-il une différence ? Voici quelques gestes et techniques pour se débarrasser de sa peur des araignées.

 Zoom sur la peur et la phobie des araignées

La phobie des araignées se manifeste par une peur intense, excessive ou irrationnelle, liée à l’araignée. Des mécanismes d’évitement par rapport à ces stimuli se mettent en place et cela a un impact fonctionnel sur la vie du sujet atteint.

Il est important de différencier la phobie des araignées ou arachnophobie, de la peur des araignées. La peur est une réaction de protection tandis que la phobie empêche le sujet de mener à bien son quotidien. Elle motive ou domine tous les faits et gestes de la personne. Il s’agit d’une réaction incontrôlable, inexplicable et irrationnelle. Ici, la phobie des araignées est considérée comme un trouble anxieux spécifique. La peur des araignées se manifeste par divers symptômes comme une anxiété ou une crise de panique, une modification de la respiration et du rythme cardiaque, des vertiges, des douleurs dans le ventre, des nausées et vomissements, etc. Pour les psychologues, il est difficile de situer l’origine de la peur des araignées. Ils pensent surtout à une origine ancestrale. Heureusement, il existe des solutions pour venir à bout de cette phobie.

Lorsque la peur se transforme en phobie, il est recommandé de solliciter l’aide d’un psychologue.

Comment en finir avec la peur des araignées ?

Si la vue d’une araignée vous plonge dans un état de peur et d’angoisse, nous pouvons vous donner des outils pour apprendre à réguler vos manifestations physiques et ainsi gérer cet état anxieux.

Les techniques employées pour vaincre la peur des araignées connaissent des avancées significatives. Elles consistent à superposer des mémoires qui bloquent la mémoire activant la phobie, ces nouvelles mémoires inhibent la mémoire de départ. On parle de technique dite “d’exposition” qui donne de très bons résultats. Lorsque l’arachnophobie n’est pas accompagnée de symptômes débordants et envahissants, la confrontation progressive à l’insecte peut être envisageable ainsi que le développement de connaissances en lien avec l’objet de la phobie. Cela permet au sujet d’apprivoiser sa peur par lui-même, à son rythme. Lorsque l’arachnophobie est accompagnée de symptômes plus importants, il s’agit de commencer alors par écrire le mot “araignée”. Plusieurs tentatives peuvent être nécessaires, il est important de respecter le rythme de chacun et de ne pas précipiter le passage à l’étape suivante. Plus tard, le patient peut visualiser des dessins d’araignées, puis des photos… toujours progressivement.

Ce traitement par exposition est également développé avec la réalité virtuelle et montre des résultats significatifs dans la prise en charge des phobies dont l’arachnophobie.

On rencontre donc une variété de méthodes pour aider à maîtriser son angoisse.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire