You are currently viewing L’hypnose pour soigner les angoisses

L’hypnose pour soigner les angoisses

Stress, angoisses, crises de panique, phobies… ces réactions inconscientes lorsqu’elles se manifestent peuvent bouleverser le quotidien. En réponse, le monde médical a de plus en plus souvent recours à l’hypnose, solution pour se libérer de l’angoisse, et des pensées négatives. Faisons le point sur cette pratique.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est une technique thérapeutique qui place le sujet dans un état de conscience modifiée. Il s’agit d’un état naturel et spontané, où notre perception est altérée, de sorte que nous envisageons les choses sous un jour différent. Généralement, on ne garde pas le souvenir de ce qu’il s’est passé pendant le temps où l’on était dans l’état hypnotique. Même s’il est similaire à l’état de veille, car il écarte toute pensée ordinaire, et permet de se concentrer sur l’élément spécifique qui nous apparaît important, l’état hypnotique s’en distingue ; il s’apparente davantage à un état de transe, et correspond en quelque sorte à une suspension du temps et de notre conscience, dont on retire une sensation de détente, de bien-être et de relâchement.

L’hypnose est donc la méthode qui permet d’accéder à cet état de conscience modifiée. Elle peut survenir en s’immergeant dans la lecture d’un livre, en écoutant de la musique relaxante, en regardant un mouvement répété comme les vagues s’écrasant doucement sur le rivage…

Les utilités de l’hypnose dans le champ médical

Le champ médical recourt de plus en plus à cette pratique ; on parle d’hypnothérapie ou thérapie par l’hypnose. Les effets bénéfiques de cette méthode, par la détente, la relaxation, la concentration sur une pensée, ou connaissance de soi qu’elle procure, ne sont plus à prouver. Elle peut ainsi être mobilisée de manière efficace dans la gestion de la douleur, car elle induit un détachement de son être physique. Les troubles de la personnalité ou de l’humeur aussi, comme la dépression, de même que les troubles anxieux de l’ordre du stress, de la phobie, de l’anxiété, ou des crises de panique répondent particulièrement bien à cette méthode. L’hypnose se révèle également efficace dans le traitement de la dépendance à une substance.

L’hypnothérapie peut être mobilisée au cours de votre suivi psychothérapeutique, avec votre psychanalyste par exemple, ou encore en complément d’une approche cognitivo-comportementale. Cette méthode s’articule particulièrement bien avec à un grand nombre de disciplines médicales, psychologiques, ou encore paramédicales. Son principe consiste à inviter le patient à se détacher des informations que l’inconscient a assimilées, celles-là mêmes qui donnent lieu aux croyances et comportements au principe de la souffrance du patient. En sollicitant l’imaginaire de l’individu, il revisite sa réalité de façon à lui faire prendre de la distance par rapport à ces données ancrées. Progressivement, il s’agira de remplacer ces croyances et comportements dysfonctionnels par des croyances permettant au sujet de développer des comportements qui soient en phase avec ses valeurs, de sorte que les symptômes qu’il présente s’atténuent, et parfois même disparaissent.

Quel est le rôle de l’hypnose dans le traitement des angoisses ?

Quelle que soit la forme que revêt l’angoisse (phobies, crises de panique, stress), elle prend racine dans l’inconscient de chacun, et elle n’est pas raisonnée. Par conséquent, les approches les plus efficaces ne sont pas celles qui sollicitent la raison du patient, mais celles qui ont un lien avec son subconscient. Les angoisses et les phobies sont en effet souvent des réactions inconscientes qui font suite à une expérience marquante vécue dans le passé (situation humiliante, sentiment de manque de contrôle, peur quelconque…).

L’hypnose permet de prendre le contrôle de ses pensées, de ses émotions et de ses sensations. Elle renforce le sentiment de sécurité intérieure du patient : en étant maître de soi, on contrôle plus facilement ses peurs. Il est également possible par cette méthode de remonter à l’origine de l’angoisse afin de mieux la comprendre, et tenter de l’apprivoiser. Associée parfois à des techniques PNL de désensibilisation, l’hypnose contribue à contrebalancer le pouvoir de l’événement à l’origine de l’angoisse. De la même façon, on pourra proposer au patient d’explorer les représentations qu’il se fait de l’avenir ; ainsi exposé à la peur, il permet à son inconscient et à son imaginaire d’élaborer des moyens pour y faire face, tout en maîtrisant l’angoisse qui pourrait être suscitée.

L’hypnose met le corps dans un état de relaxation en ralentissant le rythme cardiaque et en éloignant toute tension corporelle. Le patient sous hypnose est en condition de s’autoriser à respirer de manière profonde, remède efficace contre le stress. L’état de transe induit par l’hypnose peut ainsi amener le patient à développer des pensées positives et rationnelles, qui chasseront les pensées négatives et anxieuses.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire