You are currently viewing Comment gérer ses pulsions colériques ?

Comment gérer ses pulsions colériques ?

Certaines personnes maîtrisent mal leurs pulsions colériques, et montrent une tendance à se laisser emporter. Elles agissent impulsivement, et font ou disent des choses sous l’effet de la colère qu’elles regrettent par la suite. Si ces réactions vous sont familières, ne vous inquiétez pas : maîtriser sa colère est tout à fait possible. Voici la marche à suivre.

Pourquoi a-t-on du mal à gérer ses pulsions colériques ?

Les personnes au tempérament coléreux éprouvent des difficultés lorsqu’il s’agit d’appréhender leurs émotions. Elles ont plutôt tendance à éprouver régulièrement de la colère, et se retrouvent alors en position de devoir l’évacuer : soit en manifestant ouvertement de l’agressivité, verbale ou physique, contre l’objet de leur colère, soit, de manière indirecte, en se défoulant sur un substitut, comme en cassant un objet ou en cognant contre un mur par exemple. Cette colère est alors extériorisée, mais elle peut également être intériorisée, et alors l’émotion sera intense, fulminante, mais la réaction restera contenue. Cette deuxième configuration s’avère néanmoins délétère pour la santé dès lors qu’elle se traduit par une augmentation de la pression artérielle, du rythme cardiaque et de la tension musculaire.

Un comportement colérique peut avoir de graves conséquences, aussi bien physiques (se faire mal ou casser un objet auquel on tient), que morales (blesser moralement son interlocuteur ou rompre des liens sociaux). La colère crée des conflits plutôt qu’elle ne les résout, c’est pourquoi il est important de savoir la maîtriser.

Comment gérer sa colère ?

Il existe plusieurs méthodes pour apprendre à maîtriser sa colère lorsqu’on est face à une situation qui la déclenche. Il faut d’abord savoir identifier les sensations de notre corps, et le moment où la colère survient. Faites alors une pause, marquez un temps d’arrêt, éloignez-vous de ce qui vous énerve, soufflez, respirez, pensez à autre chose ; vous sentirez le calme revenir et les battements de votre cœur ralentir. S’il est difficile de prendre du recul, prenez au moins ce temps de pause pour réfléchir à la réaction que vous adopterez.

Vous pouvez même apprendre certaines techniques de méditation, comme la méditation pleine conscience ou la respiration contrôlée, qui vous donneront les moyens d’appréhender cette colère. Tentez également de vous projeter dans une situation qui vous apaise : penser à vos vacances, à un lieu qui vous apaise, la mer, la montagne, à un livre que vous aimez, à une personne avec laquelle vous vous sentez bien… Vous pouvez également choisir d’extérioriser votre colère, mais dans un cadre qui soit à même de l’accueillir, par exemple au cours d’une activité physique (running, boxe) ou artistique (dessin, sculpture). Ces exercices vous permettront de vous défouler.

Vous pouvez également rencontrer un psychothérapeute ou un psychanalyste, qui vous donnera des outils personnalisés pour apprendre à négocier ce débordement émotionnel.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire