You are currently viewing Peur de la foule

Peur de la foule

La peur de la foule est un véritable obstacle à l’épanouissement personnel et professionnel des personnes qui en souffrent : transis par la peur irraisonnée d’être écrasés par une foule hystérique, les ochlophobes n’osent pas se rendre dans des endroits bondés. Le simple fait de prendre le bus ou le métro, de faire les courses dans des centres commerciaux ou d’aller se faire plaisir à la plage leur est rédhibitoire. Faisons le point sur les causes, les symptômes et les traitements de la peur de la foule.

Les causes de la peur de la foule

Il faut savoir que l’ochlophobie est différente de l’agoraphobie, celle-ci renvoyant à la peur des lieux surpeuplés, des grands espaces, et des excursions qui supposent, pour les personnes agoraphobes, de sortir de leur « safe zone », ou zone de confort : domicile, voiture, endroits familiers. Les sujets en proie à la phobie de la foule évitent d’être en contact physique avec trop de personnes, par peur de l’écrasement. Les principales causes sont difficiles à établir ; dans la plupart des cas, les personnes qui en souffrent n’arrivent pas à expliquer les raisons de leur peur.

Cette phobie peut trouver ses racines dans un événement traumatisant, auquel la victime a assisté ou auquel elle a été exposée. Il peut s’agir d’histoires ou d’images lues ou vues à la télévision ou sur Internet, lors d’attentats, d’accidents liés à des émeutes, ou de phénomènes de foule. La majorité des psychologues explique la peur des gens par l’éducation donnée aux enfants : si les parents transmettent aux enfants la crainte des dangers potentiellement liés à leur environnement extérieur, et leur apprennent en conséquence à se méfier de tout, la peur de la foule se développe alors très facilement et de la même façon devient très vite handicapante. Le dialogue avec un psychanalyste ou un psychothérapeute permettent d’explorer la peur au niveau de chaque patient, de façon à en identifier les causes.

Les comportements associés à la peur de la foule

Les personnes affectées par l’ochlophobie éprouvent souvent une sensation d’angoisse et sont sujettes à des attaques de panique dès qu’elles se retrouvent dans des endroits bondés : leur rythme cardiaque s’accélère, elles s’essoufflent rapidement, ce qui provoque des nausées et des malaises. Certaines personnes craignent de s’évanouir du fait de sensations physiques qui leur donnent l’impression de “perdre leur corps”, ou leur font ressentir des effets de déréalisation et dépersonnalisation. D’autres ont des crises d’anxiété qu’elles n’arrivent pas à maîtriser, et qui les poussent à fuir ou s’isoler. La peur de mourir et le sentiment d’être toujours en danger au milieu d’une foule les envahissent, elles sont parcourues de tremblements liés à l’angoisse, au niveau des membres supérieurs et inférieurs. Les bouffées de chaleur et l’hypersensibilité sont également des symptômes de l’ochlophobie ; les personnes alors n’arrivent plus à distinguer les odeurs et les sons, par exemple, pendant la crise, tant l’angoisse les paralyse et focalise leur attention.

Les traitements de la peur de la foule

Les stratégies d’évitement nuisent à l’épanouissement des personnes ochlophobes. En ne sortant plus de chez soi, pour ne pas avoir à subir de crise, la personne s’isole, ce qui lui est néfaste. Pour l’aider à dépasser l’ochlophobie, un psychothérapeute est tout indiqué. Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) notamment consistent à aider une personne ochlophobe à identifier les raisons de sa peur, de façon à lui permettre de maîtriser son stress par des exercices bien définis. Le professionnel pourra apprendre progressivement à son patient à faire face à l’objet de sa phobie, grâce à l’observation de la foule sur des vidéos, ou par l’intermédiaire d’un casque de réalité virtuelle ; puis, il l’accompagnera dans une mise en situation effective, de façon à contrer l’angoisse et à apprendre à en contrôler les signes dès qu’ils se manifestent. Rassurez-vous, l’exposition se fait progressivement, et le psychothérapeute étant formé à trouver les approches et méthodes les plus adaptées à votre situation.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire