You are currently viewing Gérer son stress grâce à l’hypnose

Gérer son stress grâce à l’hypnose

Si elle a pu être pratiquée par certains thérapeutes dans le but d’impressionner, l’hypnose aujourd’hui a gagné ses galons et fait la preuve de son efficacité auprès de la communauté médicale et scientifique. Ainsi, elle est mobilisée dans le traitement de nombreuses affections, qui concernent aussi bien les crises de panique, le stress et l’anxiété, que la dépression, ou simplement la timidité.

Le stress et l’hypnose

Tout le monde fait l’expérience du stress, et nous en subissons fréquemment les effets, dans des situations très diverses. Le stress est le signe que l’organisme envoie lorsqu’il n’arrive plus à négocier les choses lors de circonstances qui sortent du commun ; cet état crée des troubles à l’échelle du métabolisme de nos organes, au point de générer des désagréments importants chez le sujet. Les crises peuvent être passagères mais le contraire est également possible. C’est la raison pour laquelle de nombreux individus essaient de s’en défaire.

L’hypnose compte au rang des méthodes les plus efficaces. Les initiés l’appellent également « état de conscience modifié ». À la différence des shows que l’on a l’habitude de voir à la télé, l’hypnose dans la maîtrise du stress se pratique sur tout le monde, à la seule condition d’avoir l’accord de la personne pour conduire l’expérience. Une séance d’hypnose ne consiste pas à « endormir » la personne hypnotisée ; celle-ci restera au contraire totalement éveillée pendant que l’hypnotiseur prend le contrôle, en quelque sorte, d’une partie de sa conscience.

Les secrets de cette méthode thérapeutique

Si cette pratique a du succès dans le traitement du stress, c’est parce que les gens sont conscients des avantages qu’elle présente pour eux. L’hypnose a le pouvoir de libérer complètement le sujet de l’emprise du stress, contrairement aux autres approches dont l’effet se limite à une sorte de calmant. L’hypnose, elle, enseigne au subconscient la façon de reconnaître ou faire connaissance avec certaines circonstances, de façon à contrer tous les obstacles psychologiques et problèmes qui pourraient se manifester, à la racine de l’état d’anxiété.

L’hypnothérapie repose sur la compréhension des sources du stress, ce qui permet au patient de les éviter dans un premier temps mais, surtout, d’adopter par la suite les bonnes stratégies qui empêcheront ces états émotionnels de prendre l’ascendant sur lui. Par ailleurs, les résultats de l’hypnothérapie s’observent après seulement deux ou trois séances, tandis que les autres méthodes psychothérapeutiques demandent davantage de temps.

Présentation d’une séance d’hypnothérapie

Beaucoup de gens n’arrivent pas à appréhender le rôle que peut avoir l’hypnose dans la lutte contre le stress. Ceux qui n’ont jamais été hypnotisés risquent en effet de ne voir que du noir, tandis que d’autres encore ne trouveront pas spontanément la corrélation entre ces deux notions. L’explication du déroulement d’une séance peut éventuellement aider ces personnes à y voir plus clair.

Dans un premier temps, la séance s’ouvre par l’installation du sujet. Comme au cours de plusieurs autres types de thérapie, ce dernier se met à l’aise afin de susciter facilement les réactions visées ; être confortablement installé est la condition principale pour la réussite d’une séance d’hypnose. Ensuite, le thérapeute utilisera des techniques diverses pour instaurer la confiance entre lui et le patient. C’est la clé pour que ce dernier soit un sujet suggestible ; dès qu’une bonne relation est mise en place entre les deux parties, le patient est invité à se relaxer afin d’accueillir la phase d’entrée en hypnose : c’est à ce stade que le patient explore son subconscient, dans le but de découvrir les éléments qui l’ont mis dans cette situation. Le rôle du professionnel consiste alors à le guider, pour trouver les bons indices et suivre les bonnes pistes. Il agit à cette fin par le biais de suggestions d’hypnose. La thérapie fonctionne lorsque le patient est libéré de son stress après avoir pris conscience de son problème et des causes qui le provoquent. Le nombre de séances en revanche varie selon les personnes.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire