Phobie sociale et traitement, les points à savoir

Phobie sociale et traitement, les points à savoir

L’être humain connaît la peur instinctivement. Mais nombreux sont ceux qui souffrent d’une peur déraisonnée, sans danger réel, qu’est la phobie. Propre à chacun, cette phobie peut être rattachée à une chose ou à une situation donnée dont notamment la phobie sociale.

Qu’est-ce que la phobie sociale ?

La phobie sociale est une forme de l’anxiété. C’est un trouble mental chronique caractérisé par une anxiété exagérée causé par l’idée d’être jugé. Cette peur des critiques est alors accompagnée par une peur de se retrouver face à une foule ou à une audience. Cela amène le phobique à adopter des réactions d’isolement et d’esquives. Face à cette situation ou encore à son anticipation, les phobiques présentent des signes d’anxiété et d’angoisse comme des rougissements soudains et des crises de paniques (tachycardie, tremblements, problèmes respiratoires, etc.). Le décèlement de la phobie sociale nécessite un diagnostic médical. Par l’application d’un système catégoriel, la phobie sociale est diagnostiquée selon 6 points : tout d’abord la crainte de se comporter de façon honteuse, assortie de réactions exagérées et des tendances de fuites. Cela doit également impacter la vie au quotidien dont le travail et autres relations sociales et ne doit pas trouver sa source dans l’abus de substances ou sur un point physique.

En connaître les causses pour mieux la soigner

La phobie est généralement engendrée par un mélange de facteurs qui est à la fois génétique et environnemental. De par les héritages génétiques, les femmes sont les plus exposées à ce trouble mental. Cependant, l’existence d’une signature génétique peut être insuffisante pour déclencher la phobie et dans certains cas, cela est assortie de facteurs environnementaux et de faits ayant une certaine influence. En effet, la personnalité, les figures éducatives ou encore les mauvaises expériences figurent parmi les causes de la phobie sociale.

Suivre les thérapies adéquates

Parmi les traitements de la phobie sociale, les séances de psychothérapie sont fondamentales. Luttant contre les troubles mentaux, des professionnels s’y sont spécialisés. Par cela, la psychothérapie cognitivo-comportementale permet de mieux être à l’écoute de la détresse psychologique et d’y mettre fin. Plusieurs méthodes sont mises en œuvre pour cela comme la thérapie par parole inversée qui permet de canaliser et de modifier les pensées négatives. D’autres méthodes sont aussi utilisées comme la réalité virtuelle. Ce dernier permet de faire face de façon progressive aux situations craintes. Psychologues, psychiatres et psychologues cliniciens sont alors taillés pour dispenser ces thérapies en question.

Les traitements médicamenteux

Pour le traitement de la phobie sociale, des traitements médicamenteux peuvent être prescrits comme les antidépresseurs qui ont pour but de prévenir et soulager la dépression. Par ailleurs, pour soulager le phobique de l’anxiété et des effets négatifs que cela engendre, il est possible de recourir à un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine ou ISRS. Dans certains cas extrême, des sédatifs sont aussi utilisés pour calmer et faire somnoler le phobique. Néanmoins, les traitements médicamenteux ne peuvent qu’être un traitement d’appoint.

Laisser un commentaire