Odontophobie

Odontophobie

Qui n’a jamais eu peur d’aller chez le dentiste ? Presque tous les enfants ont, un jour, eu peur d’aller se faire soigner les dents pour une raison ou pour une autre. Ce terme est utilisé pour définir les personnes qui ont une peur panique d’aller chez le dentiste, même en cas de nécessité. Ces personnes, également nommées odontophobes, ne se rendent chez le dentiste que lorsque la douleur est vraiment insupportable. Néanmoins, ils trouvent toujours un moyen pour éviter d’y aller prétextant que leurs dents sont guéries ou repoussant les rendez-vous à la dernière minute pour une raison ou pour une autre. Mais qu’en est-il des causes de cette phobie ?

Les causes de l’odontophobie

La peur des dentistes peut s’expliquer de différentes manières. Par exemple, elle peut être liée à la peur des outils dentaires comme la fraiseuse. La nature des soins (extraction dentaire, pose d’implant) est également anxiogène. En pensant aux conséquences possibles (saignements, douleurs), des personnes tremblent de peur à l’idée d’aller chez le dentiste. Il faut noter qu’il y a plus de femmes que d’hommes atteintes d’odontophobie.

Pour en revenir aux causes profondes de l’odontophobie, il convient de noter qu’il y a presque toujours un traumatisme qui est à l’origine de la phobie. Il se peut que la personne ait eu une mauvaise expérience chez un dentiste durant une période de sa vie et que cela se répercute négativement sur son comportement, à chaque fois qu’elle envisage d’aller chez le dentiste.

Comme c’est une peur irrationnelle, l’odontophobe panique généralement lorsque l’heure du rendez-vous chez le dentiste approche, des images de ses anciennes expériences peuvent refaire surface.

Quels sont les symptômes de l’odontophobie ?

Il est aisé d’identifier une personne atteinte de l’odontophobie : un refus catégorique d’aller chez le dentiste et lorsque le moment est inévitable il y a des symptômes physiques qui apparaissent tels que :

  • Palpitations et accélérations du rythme cardiaque.
  • Vertiges, nausées et vomissements
  • Mains moites, tremblements du corps
  • Envie de fuir
  • Sueurs
  • Sensation d’étouffement et perte de connaissance dans les cas les plus extrêmes.
  • Perte de maîtrise de soi

Ces signes physiques sont communs à toutes les phobies.

Comment soigner l’odontophobie ?

Il existe des méthodes pour soigner cette phobie. La psychothérapie est la plus recommandée. Elle permet au patient de remonter la pente et de surmonter les situations phobogènes. La plus utilisée est la thérapie cognitivo-comportementale, dont le succès est réellement palpable. Le médecin expose progressivement le malade à des situations phobogènes. Dans le cas de figure précis, le fait d’aller chez le dentiste génère la peur panique. Il faut donc lui montrer petit à petit des éléments liés aux interventions chez le dentiste. Cette exposition lui permet de s’habituer à l’environnement de travail du dentiste et de surmonter ses peurs. Le médecin peut prescrire des méthodes de relaxation pour réduire le niveau d’anxiété du patient avant l’intervention du dentiste.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire