Syndrome d’épuisement professionnel : un problème pour l’accomplissement du travail

Home - Non classé - Syndrome d’épuisement professionnel : un problème pour l’accomplissement du travail

Syndrome d’épuisement professionnel : un problème pour l’accomplissement du travail

Le syndrome d’épuisement professionnel appelé aussi burn out est un état de souffrance au travail. Il se montre le plus souvent par une fatigue, un sentiment d’échec ou encore un manque de motivation. Il est considéré comme les conséquences d’un stress professionnel chronique. Pour sortir de cet état, il faut en discuter avec des professionnels en psychologie ou en psychanalyse.

Le développement du syndrome d’épuisement professionnel

Le syndrome d’épuisement professionnel survient et se développe progressivement dans le cas où l’organisme et le mental ne pourraient plus faire face à n’importe quelle demande. L’épuisement physique, émotionnel et psychologique est trop fort qu’on n’arrive plus à faire quoi que ce soit au travail. Les personnes atteintes de ce syndrome se plaignent généralement d’être surchargées de travail en permanence. La principale cause de ce mal-être est organisationnelle. En effet, la gestion du temps du travail n’est pas très bien organisée et les responsabilités sont mal définies. Ceux-ci entraînent le conflit au travail. Le manque de soutien fait également partie des causes du syndrome d’épuisement professionnel. En n’obtenant pas l’aide des autres travailleurs, on se sent écarté et démotivé, d’où le burn out.

Les signes du syndrome d’épuisement professionnel

Les symptômes du burn out sont très variés entraînant la complexité du diagnostic. Cette variété peut être en rapport avec le fait qu’il existe de nombreuses formes et qu’il peut se dérouler en plusieurs phases. Mais généralement, ce syndrome se montre par des signes physiques, une fatigue permanente, un mal de dos, des maux de tête, des troubles digestifs ou encore des insomnies. Puis, la sensation d’être vide à l’intérieur peut également être une manifestation de ce trouble.

Ensuite, au niveau psychologique, ce syndrome se montre par de l’anxiété, l’irritabilité, les difficultés de concentration, la tendance à s’isoler et la démotivation. Par ailleurs, dans le cas où les conditions de travail continueraient à être difficiles, il peut y avoir d’autres signes à savoir la frustration, le détachement excessif et le sentiment d’échec. Enfin, lorsque la situation professionnelle ne s’améliore pas, les signes s’aggravent avec l’apparition d’ulcères gastro-duodénaux et de stress avec sueurs. Si le travailleur se trouve dans cet état, il ne peut pas continuer son activité professionnelle.

Le traitement du syndrome d’épuisement professionnel

Le syndrome d’épuisement professionnel est un trouble plutôt grave. Lorsqu’on est atteint, il est difficile de réaliser un travail efficace et rapide. Il faut ainsi trouver des traitements adéquats. Dans un premier temps, il faut prendre un congé dont la durée varie en fonction du degré du trouble. Seul un psychologue ou un psychanalyste pourraient déterminer le temps de cet arrêt de travail après son diagnostic. Durant ce temps de congé, il faut bien se reposer. Seulement, cela est insuffisant pour résoudre le problème. Il faut également apporter de réels changements dans la vie. Mais avant ceux-là, il est impératif de prendre conscience des raisons qui ont mené à ce syndrome. Pour cela, il faut consulter un psychologue ou un psychanalyste. Avec l’aide de ce spécialiste, on peut découvrir les causes du stress. Les solutions peuvent aussi être faciles à trouver.

Share: