You are currently viewing Le syndrome d’Elpénor ou l’ivresse du sommeil

Le syndrome d’Elpénor ou l’ivresse du sommeil

Le syndrome d’Elpénor ou l’ivresse du sommeil

Cette maladie se caractérise par un ensemble de symptômes de désorientation, qui surviennent après un sommeil profond. Elle engendre une confusion mentale qui peut s’avérer dangereuse pour la personne affectée. Les causes sont nombreuses, mais le manque de sommeil et le stress sont les plus fréquents dans nos sociétés modernes.

les symptômes

Les symptômes que l’on rencontre le plus fréquemment s’assimilent à ce qu’on appelle « ivresse du sommeil » : il s’agit d’incohérences dans les paroles, de troubles de l’équilibre, voire de comportements incohérents. Le malade est confus et désorienté d’un point de vue spatial et temporel. Il arrive que l’apparition soudaine de ces crises de somnolence cause de graves accidents. Les enfants et les adolescents sont majoritairement touchés par ces symptômes, dans la mesure où les besoins en sommeil profond sont plus importants durant la croissance, ce qui explique les absences éveillées. En cas de somnolence répétée dans la journée, il est important de consulter un médecin.  

Quelles sont les causes ?

Le stress, le manque de temps, la charge de travail trop lourde et de nombreux autres éléments perturbateurs causent un déséquilibre croissant dans le corps. Le rythme de vie est alors subi, le cerveau n’arrive plus à tenir correctement son rôle, à cause de la fatigue. Le sommeil profond est essentiel pour les enfants comme pour les adultes ; cette phase permet à notre cerveau de se détendre et de se ressourcer par la même occasion. La fatigue physique et psychique est un facteur associé du syndrome de l’ivresse du sommeil. Il est important de demander de l’aide pendant les moments de crise, et l’entourage doit être informé lorsqu’une personne souffre de cette maladie.

Une fois le rythme de vie rééquilibré, les symptômes disparaissent. Cependant, il est difficile de surmonter cette pathologie par la seule volonté, c’est pourquoi le recours à une psychothérapie avec un spécialiste est indiqué. La prise de médicaments n’est pas vraiment adaptée en cas de troubles du comportement, l’aide psychologique est plus à même de traiter l’ivresse du sommeil. Un praticien professionnel saura vous accompagner vers la guérison.

Comment traiter ces symptômes par la psychanalyse ?

7 à 8 heures de sommeil sont nécessaires pour les adultes ; dès les premiers signes de somnolence, il est important de vous reposer. Si les troubles ne se résorbent pas en quelques jours, vous êtes alors peut-être atteint du syndrome d’Elpénor. Pour résoudre ce problème, le psychothérapeute est le mieux placé pour vous aider, et le choix de la psychanalyse plus spécifiquement peut être judicieux en cas d’apparition de manifestations de la pathologie.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire