You are currently viewing Syndrome confusionnel : comment le traiter ?

Syndrome confusionnel : comment le traiter ?

Syndrome confusionnel : comment le traiter ?

On diagnostique chaque année 10 à 15 % de cas de syndrome confusionnel. Il s’agit d’une pathologie mentale qui se caractérise principalement par un trouble de l’attention et de la mémoire. Il existe des traitements efficaces contre ce genre de pathologie.

Les causes de la confusion mentale

Contrairement aux idées reçues, la confusion mentale ne touche pas uniquement les personnes d’un certain âge, et n’est pas associée à un phénomène de sénilité. Le syndrome confusionnel peut toucher une personne subitement après un traumatisme quelconque.

Les principaux cas constatés sont dus à un empoisonnement ou à la prise de médicaments. Un test sanguin ou un test urinaire confirme alors le diagnostic.

Mais il existe également des cas d’ordre psychologique. Le diagnostic se base alors sur le comportement du patient ; un changement brutal dans la vie de ce dernier, marquant une rupture avec son ancienne vie, entraîne dans la plupart des cas l’apparition des symptômes.

Quels sont les symptômes du syndrome confusionnel ?

Le syndrome confusionnel correspond à une altération des fonctions cognitives. Il se traduit par un trouble du comportement, de l’insomnie, de l’irritabilité et de l’anxiété. Selon les cas, le patient peut aussi avoir des hallucinations visuelles ou auditives.

Plusieurs tests doivent être conduits afin de confirmer un diagnostic de confusion mentale, dont celui des tâches d’encre ; ce type de maladie, avec la diminution des capacités cognitives, entraîne effectivement une confusion et une désorientation temporo-spatiale chez le patient.

Le syndrome confusionnel s’aggrave au fil du temps, c’est pourquoi il est important de consulter immédiatement après l’apparition de l’un ou de tous ces symptômes. La prise en charge sera plus difficile si le patient présente d’ores et déjà des signes de prostration ou d’hébétement. Il devient de plus en plus somnolent ou trop agité, voire extrêmement anxieux à mesure que le temps passe, ce qui conduit généralement les professionnels à prescrire l’hospitalisation en urgence.

Le syndrome confusionnel : une maladie psychiatrique

La prise en charge psychiatrique d’un syndrome confusionnel est délicate, mais tout à fait envisageable. Le psychanalyste a pour objectif de soigner les hallucinations et les symptômes de stress, mais il est également apte à mettre fin aux délires paranoïaques du patient. Pour ce faire, il cherche à remonter à la source du traumatisme, en partant d’un endroit calme, reposant, et propice au traitement.

Selon l’état du malade, une prescription médicamenteuse peut être donnée par le psychiatre, afin de calmer les périodes de crise, et assurer aussi une certaine sécurité au patient. Toutefois, ce genre d’approche n’intervient qu’en tout dernier recours.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire