Rêve de grandeur ou mégalomanie : comment affronter ses problèmes psychologiques ?

Rêve de grandeur ou mégalomanie : comment affronter ses problèmes psychologiques ?

Rêve de grandeur ou mégalomanie : comment affronter ses problèmes psychologiques ?

Que vous rêviez de réussir votre vie n’a rien d’exceptionnel. C’est normal ! Il est important de distinguer une ambition légitime de la mégalomanie (besoin excessif de puissance).

Qu’est-ce que la mégalomanie ?

La mégalomanie est un syndrome psychologique, un trouble du comportement. Il s’agit d’une surestimation de ses capacités et un trop grand amour pour soi. Communément nommée « folie des grandeurs ». la mégalomanie est assez fréquente dans la société actuelle. Généralement, ce genre de trouble s’accompagne d’un autre comme la bipolarité, la schizophrénie ou encore la dépression.

Trouver les origines de votre syndrome

Pour soigner votre mégalomanie, il importe en amont d’en trouver l’origine. Il s’agit d’un trouble psychologique. Dans la majorité des cas, il s’agit d’un problème d’origine familiale. Le manque d’amour et d’affection dans son enfance peut entraîner une fois à l’âge adulte de la mégalomanie.  L’exagération de l’estime de soi, de sa puissance, de ses connaissances, de sa vie en général a une fonction de soutien. En effet, elle augmente l’estime de soi de l’individu touché. Mais le pouvoir revendiqué n’est que fictif.

Comment traiter la mégalomanie ?

Pour mieux vivre en société, et se sentir mieux dans votre peau, traiter votre mégalomanie est de mise. Pour ce faire, un accompagnement psychologique est la seule solution. Le psychanalyste préconise une psychothérapie dans le but de soigner votre manque d’affection et d’affect. Ce peut être à travers des séances de groupe ou individuel.

Dans les cas les plus graves, un hospitalisation peut être préconisée par le psychanalyste. En effet, la mégalomanie peut non seulement conduire à d’autres pathologies psychologiques, mais aussi inciter à des réactions impulsives qui mettent en péril la sécurité et le bien-être du patient et de son entourage. Bien évidemment, l’hospitalisation peut durer quelques semaines ou plus, en fonction des symptômes.

Pour les cas de mégalomanie associée à d’autres troubles psychologiques, le psychanalyste peut proposer un traitement (antipsychotique) en soutien du travail que vous devez faire sur vous-même. Tout dépend de la gravité de la situation et de l’urgence.

Mégalomanie : quand consulter ?

Minimisée par la plupart des personnes, la mégalomanie n’est souvent traitée que vers la phase finale quand le patient est presque, voire en totale rupture avec la réalité. Ce qui rend la prise en charge un peu plus compliquée. Dès que vous constatez un changement de personnalité, un certain isolement, une surestimation de soi : consulter est de mise. Le psychanalyste pourra confirmer le diagnostic.

Vous devez également écouter les avis de votre entourage. Quand les alertes émises par votre entourage sont nombreuses : demander l’avis d’un professionnel est recommandé.

Laisser un commentaire