Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
0752070707

Maladie de Gilles de La Tourette : transformer sa pathologie en quelque chose de productif

par | Nov 29, 2019 | 0 commentaires

Une étude estime à 45 000 personnes le nombre de personnes touchées par la maladie de Gilles de la Tourette en France. Cette maladie neurologique incite les patients à proférer intempestivement des obscénités, ou à insulter leur interlocuteur.

Une maladie parfois héréditaire

Si l’on considère que les tics présentés par les personnes souffrant de la maladie sont parfois héréditaires, tandis que le SGT, ou syndrome de la Tourette, est un trouble du comportement, on peut avancer que cette maladie est probablement héréditaire. Aussi bien les adultes que les enfants en France sont touchés. Les patients atteints de ce type de troubles profèrent des insultes ou des mots obscènes de façon impromptue et involontaire. Cette réaction impulsive se répète, à la façon d’un bégaiement.

La maladie de Gilles de la Tourette est rare, environ 0,3 à 0,08 % des enfants scolarisés en sont affectés. Il en est de même chez les adultes, ce qui rend d’ailleurs le diagnostic assez compliqué à poser. La maladie est toutefois détectée généralement avant 18 ans. Les signes caractéristiques sont les suivants :

  • Apparition de tics dit “phonétiques” (ou « bruits ») et d’autres troubles du comportement en association ;
  • Présence de coprolalie, ou émission involontaire de termes injurieux ;
  • Certains sujets souffriront d’une autre forme de la maladie qui associe la présence de tics et d’autres troubles psychopathologiques, comme le syndrome de trouble de l’attention, dit TDA, ou le trouble de l’attention avec hyperactivité, ou TDAH. On peut mentionner également des troubles anxieux généralisés, ou des comportements auto-agressifs.

Les causes de la maladie de la Tourette

Dans la plupart des cas, la maladie de la Tourette est héréditaire. Si certains spécialistes évoquent une malformation des neurones, les causes exactes de ce syndrome sont encore méconnues à l’heure actuelle.

Cette pathologie se manifeste principalement chez les enfants, et peut s’aggraver au fil du temps jusqu’à l’âge adulte. C’est d’autant plus le cas qu’aucun traitement médicamenteux n’est aujourd’hui disponible.

La maladie de la Tourette peut faire suite à plusieurs maladies psychologiques qui affectent la personne : dépression, trouble de l’attention, hyperactivité, TOC.

Comment diagnostiquer la maladie ?

La maladie de Gilles de la Tourette se développe au fil du temps, mais à l’apparition de la pathologie, les situations de stress majorent les symptômes constatés.

Qu’il soit question d’un enfant ou d’un adulte, une trop grande répétition de certains mots doit alerter l’entourage, particulièrement lorsque les tics sont accompagnés d’autres troubles du comportement. Le tic vocal et la coprolalie peuvent être extrêmement choquants.

Un suivi psychothérapeutique

Si aucun traitement médicamenteux n’est disponible pour soigner la maladie de Gilles de la Tourette, la psychanalyste a montré de bons résultats dans le traitement de ses effets. Certaines pratiques favorisent effectivement l’atténuation de ses symptômes, comme l’art notamment, qui permet aux patients de réussir à se calmer, et à limiter la répétition de mots obscènes. Chanson, dessins, théâtre et d’autres activités artistiques sont ainsi mobilisées par le psychanalyste, afin de faire travailler les patients sur la maîtrise de leur stress, et leur permettre de s’exprimer librement.

Consultation

Prendre Rendez-vous sur

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D’autres articles sélectionnés pour vous