Et si vos maux de tête cachaient des troubles plus graves ?

Et si vos maux de tête cachaient des troubles plus graves ?

Et si vos maux de tête cachaient des troubles plus graves ?

Chaque jour, des millions de personnes souffrent de maux de tête. Mais quand ces douleurs deviennent quotidiennes, il faut prendre cela en considération et faire des investigations. Pour ce faire, prenez rendez vous avec votre médecin généraliste. En effet, si vous êtes victimes de « maux de tête chroniques », votre médecin pourra estimer qu’il doit réaliser des examens complémentaires ou mettre en évidence des problèmes psychologiques sous-jacents. 

Localisez la douleur

La céphalée ou mal de tête est persistante chez les migraineux ou les personnes qui “se font souvent du souci”. Vous avez beau dormir, prendre des médicaments, vous relaxer : rien n’y fait. La douleur irradie généralement de la nuque à la boîte crânienne. Selon le cas, vous ressentirez comme une pression, ou des battements ou un picotement. La douleur peut être majorée en présence de beaucoup de monde ou d’une lumière trop vive.

Les causes d’une céphalée

Les maux de tête peuvent avoir plusieurs origines. Ce sont généralement le stress et la fatigue qui sont les plus cités. En outre, il y a le manque de sommeil, le surmenage, la présence d’un rhume, d’une sinusite etc.

Selon les professionnels, cependant, la céphalée chronique peut avoir pour origine une ancienne addiction ou une consommation trop fréquente de produits dopants, la plupart du temps .

Certains maux de tête sont dus à une augmentation de la tension artérielle.

Maux de tête : quand faut-il s’inquiéter ?

Si dans certains cas, vous ne devez pas vous inquiéter en cas de céphalée, ce n’est pas le cas pour les situations suivantes :

  • Une migraine persistante, qui pourrait cacher des troubles physiques ou un déséquilibre plus grave
  • Une hypertension artérielle
  • Une migraine après un trauma crânien (choc)
  • En cas d’anémie associée

Quelques examens précis seront effectués afin de trouver l’origine de votre douleur et vous proposer un traitement adéquat. Pendant la consultation, on vous demandera de localiser avec précision et d’évaluer le degré d’intensité de votre douleur. Ce qui aidera à orienter les examens.

Une consultation psychiatrique pour soigner et prévenir vos maux de tête

Si votre médecin juge que vos douleurs sont d’origines psychiques, il faudra consulter un psychiatre pour soigner le mal. Trouver l’origine de votre stress et de votre anxiété est nécessaire. Et bien évidemment, le psychiatre pourra vous adresser à un psychothérapeute ou un psychanalyste avec lequel vous pourrez parler de vos traumas, de vos sentiments, afin que ce dernier puisse vous aider.

Les consultations psychiatriques peuvent avoir pour but de prévenir ces céphalées. C’est nécessaire notamment pour ceux qui travaillent dans des domaines stressants. Les experts peuvent aussi prendre en charge les cas de dépendance et éliminer les facteurs à l’origine de vos céphalées.

Laisser un commentaire