Le Gakurekibyō ou le syndrome du diplôme : un phénomène social assez répandu au Japon et dans les pays occidentaux

Le Gakurekibyō ou le syndrome du diplôme : un phénomène social assez répandu au Japon et dans les pays occidentaux

Le Gakurekibyō ou le syndrome du diplôme : un phénomène social assez répandu au Japon et dans les pays occidentaux

Le Gakurekibyō est la maladie du diplôme. Un mal qui pousse les jeunes à travailler jusqu’à l’épuisement pour obtenir le ou les diplômes. Dans la société occidentale, le même phénomène existe sous la forme du syndrome de l’autodidacte. Les motivations sont les mêmes, le diplôme prime toujours aux yeux des institutions. Découvrez dans cet article les symptômes, les causes, ainsi que le traitement du syndrome du diplôme.

Quels sont les symptômes du Gakurekibyō ?

Le Gakurekibyō est un phénomène social qui touche de nombreux jeunes japonais. La pression exercée par les parents e la société les pousse à aller au-delà de leur seuil de tolérance. Ils préfèrent taire leurs émotions et les maux corporels qui apparaissent. 

Les individus atteints trouvent un certain réconfort dans la nourriture à peuvent développer un surpoids. Dans un milieu professionnel, certaines personnes atteintes du syndrome du diplôme risquent d’être touché par le Karoshi. Ce phénomène est de plus en plus fréquent au Japon. Il touche majoritairement les jeunes entre 20 et 40 ans.  Soudainement, de jeunes employés meurt subitement suite à un arrêt cardiaque. Ce phénomène existe également en Occident, mais le tabou n’est pas encore levé. Le stress, le manque de sommeil ou encore la charge de travail trop importante peuvent causer un AVC chez les jeunes. Le corps a ses propres limites et il faut les écouter. Dans les deux phénomènes, la victime n’est pas consciente des conséquences physiologiques liées au stress et à cet acharnement au travail.

Quelles en sont les causes probables ?

Au Japon, le monde du travail est conditionné par les compétences de chaque postulant. Le diplôme fait partie intégrante de ce système d’évolution sociale. La pression sur les jeunes peut être énorme. Beaucoup ne suivent pas le rythme et se rendent malades au fil des années. À force de donner de l’importance à ce que les parents et les amis pensent, le jeune se retrouve pris dans une spirale infernal. Les normes familiales et sociétale ont un impact négatif sur le bien-être des jeunes en devenir. Dans le système occidental, le diplôme compte également d’où le nombre important de jeunes qui étudient en autodidacte.  

Quelles sont les approches utilisées en psychanalyse ?

Les symptômes physiques indiquent que vous avez des problèmes à résoudre au niveau des émotions. En refoulant leurs propres voix, de nombreux jeunes sombrent dans des habitudes qui font souffrir le corps. Quelques séances chez un psychanalyste vous permettent de déterminer vos priorités. Vous êtes en mesure de choisir de ce que vous voulez pour vous et non pour les autres. Parfois, la meilleure solution est de vous éloigner de ce qui nuit à votre santé physique et mentale. N’hésitez pas à prendre rendez-vous chez un psychanalyste.  Ce professionnel vous aidera à fixer des objectifs atteignables, ainsi qu’à ne pas dépasser vos limites physiques.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire