La relation mère-fille ne cesse d’évoluer au fil du temps. Parfois harmonieuse, elle peut devenir conflictuelle ou tendue, en fonction des situations ou des stades d’évolution de l’enfant. Comment préserver l’équilibre de cette relation, au quotidien ? Voici quelques axes de réponse.

Une relation évolutive

La relation entre une mère et sa fille n’est pas forcément simple. Fusionnelle au départ, au cours de la petite enfance, elle évolue pour aboutir à l’autonomie de l’enfant. Il est normal que certaines frictions apparaissent, au cours du parcours. Cette réalité est une conséquence inchangeable. Ni mère, ni fille ne peut changer l’une ou l’autre à adhérer à sa cause ou à son but. En s’obstinant à poursuivre dans ce chemin, des résistances se produisent ainsi que des conflits. Accepter la relation avec sa mère ou avec sa fille demande observation et compréhension.

L’effet miroir entre en ligne de compte, dans ce domaine. En effet, pour grandir, la fille prend exemple sur sa mère, la copie et forger ainsi sa propre personnalité. La mère, quant à elle, est influencée par sa propre relation avec sa mère. L’héritage générationnel la pousse à reproduire, réparer ou s’opposer à l’éducation qu’elle a reçu.

Préserver la relation mère-fille

Pour vivre une relation mère-fille épanouissante, il faut cesser de culpabiliser pour la mère, elle n’est pas responsable de tout. Après tout, une relation humaine n’est pas parfaite, elle change dans le temps. Toutefois, il faut un dialogue pour tout conflit et trouver la bonne distance avec sa fille. Elle a ses désirs propres et tellement différents qu’il faut accepter. Ce qui implique pour la fille de savoir s’éloigner de sa mère et non de chercher toujours à être dans la réparation. Le conflit reste possible, mais il n’est pas synonyme d’échec.

La jalousie est un sentiment normal entre mère et fille. L’amour n’empêche pas l’ambivalence. Une fille peut envier sa mère sans que cela ne tienne du pathos. Après tout, c’est son modèle féminin. Et une mère peut vivre difficilement l’épanouissement de sa fille, synonyme de son vieillissement. Il faut savoir être dans l’acceptation, dans ce cas de figure et opter pour la complicité pour partager des moments d’échange positifs (séances de maquillage avec sa fille, séances de shopping, ou chez le coiffeur).

Utiliser l’humour pour désamorcer les conflits est également conseillé pour préserver la relation mère-fille. Lorsque malgré le plaisir de se voir, l’agressivité prend le dessus, il faut désamorcer les tensions en privilégiant une activité agréable comme une soirée cinéma ou une balade à deux.

La confiance en soi et en son enfant reste un élément primordial pour nourrir cette relation. La fille doit tôt ou tard, se séparer de sa mère. Et la confiance est essentielle dans ce processus.

Si la relation devient trop conflictuelle et difficile à vivre au quotidien, il est préférable de consulter un psychologue.

Partager sur les réseaux sociaux