La mégalomanie

La mégalomanie

On entend le mot mégalomanie presque tous les jours dans nos conversations courantes et ceci pour qualifier un de nos proches ou de nos connaissances qui se montrent un peu trop prétentieux. Mais il faut savoir que ce terme désigne une véritable psychose : un dérèglement psychologique d’un individu. Faisons le point dans le présent article.

La mégalomanie, c’est quoi ?

La mégalomanie est une maladie psychotique chronique. En d’autres termes, c’est une sorte de délire qui se produit  chez un individu, on parle de délire mégalomaniaque. Dans ce cas, l’individu manifeste une surestimation de lui-même, a des sentiments de surpuissance et la folie des grandeurs. Il pense qu’il est puissant et il est persuadé qu’il a des pouvoirs hors de commun.

Ce trouble entraîne la déformation de sa perception de lui-même tandis que la réalité est tout autre. On peut classer ce genre de psychose parmi les troubles comportementaux appelés psychose maniaco-dépressive.

Quelles sont les causes de la mégalomanie ?

Comme toutes sortes de troubles de la personnalité et du comportement, la mégalomanie a des origines complexes.  Les carences affectives, un deuil ou un choc émotionnel peuvent causer l’apparition de la mégalomanie. Ces chocs ont laissé des traces somatiques qui dérèglent sa représentation de lui-même.

Les délires mégalomaniaques sont à interpréter comme étant des symptômes de psychoses, telles que la schizophrénie, le trouble bipolaire et d’autres troubles de la personnalité.

La mégalomanie provient d’expériences ressenties de façon négative par l’individu, que celui-ci n’arrive pas à refouler. Elle peut avoir une origine sociale et culturelle. Car l’incidence de l’environnement socio-culturel de l’individu est très importante dans la construction de la personnalité : les valeurs, les interdits, les principes moraux…

Certains experts n’hésitent pas non plus à avancer des origines génétiques à ce trouble. Certaines personnes sont plus enclines à ce genre de trouble du fait de leur appartenance à une famille. En effet, la fréquence de personnes mégalomanes dans une famille laisse croire qu’il y a une certaine prédisposition génétique.

Comment soigner la mégalomanie ?

Pour soigner la mégalomanie est de savoir qu’il s’agit d’un vrai trouble à l’origine de ces délires mégalomaniaque. Le traitement s’appuie sur l’administration de traitements antidépresseurs, antipsychotiques ou de stabilisateurs d’humeur. Le traitement médicamenteux est associé à la mise en place d’une psychothérapie ou d’une psychanalyse. La thérapie cognitive et comportementale permet d’obtenir des résultats positifs et de limiter les symptômes.

Lorsque les sentiments de surpuissance dépassent les limites et que l’individu adopte des conduites le mettant en danger, l’hospitalisation en établissement psychiatrique doit être envisagée.

Laisser un commentaire