Le mot exhibitionnisme provient étymologiquement du mot exhibition.

Il s’agit de pulsion pathologique qui pousse quelqu’un à montrer ses organes sexuels dans des lieux inappropriés. Cette pathologie est considérée comme une déviance sexuelle. En effet, le sujet éprouve une excitation sexuelle lorsqu’il passe à l’acte. Qu’est-ce que l’exhibitionnisme ? Comment se soigner ?

L’exhibitionnisme : qu’est-ce que c’est ? 

L’exhibitionnisme est une paraphilie : un comportement sexuel déviant, qui touche majoritairement les hommes d’une quarantaine d’années. Ce trouble pousse un individu à exposer ses parties intimes, totalement ou partiellement, dans un endroit déterminé (le plus souvent dans des lieux public mais parfois aussi des lieux privés quand il y a du public). La personne qui fait l’objet de ce trouble est appelée exhibitionniste. Son comportement a pour but de ressentir une excitation sexuelle lors du passage à l’acte. Ses fantasmes le poussent à agir. Dans la majorité des cas, les personnes qui sont victimes de l’exhibition ne sont évidemment pas consentantes. Le témoin non consentant n’est pas victime d’agression physique (à proprement parler), et aucun contact sexuel n’est recherché. Le but de l’exhibitionniste étant un contact visuel. Cependant même sans  » contact  » la victime peut ressentir un traumatisme important dans de nombreux cas. 

L’exhibitionnisme peut prendre différentes formes selon les cas. Une de ces formes est l’apodysophilie qui se caractérise par le besoin de se dévêtir totalement en public.  

Bien que le caractère pulsionnel de ce trouble soit avéré, le sujet atteint est en souffrance. Il présente un trouble des relations sociales et des difficultés relationnelles.

Les causes engendrant le trouble

Les origines de l’exhibitionnisme ne sont pas déterminées avec exactitude. Elles trouveraient leurs sources lors de l’enfance. En effet, un enfant soumis à ces déviances sexuelles ou ayant subi des violences psychologiques aurait tendance à développer des comportements sexuels inadaptés. Des carences affectives peuvent également être à l’origine de cette déviance, qui, statistiquement touche plus les hommes que les femmes.   

Une manifestation punie par la loi

L’exhibitionnisme se caractérise par l’exposition de parties intimes du corps, dans le but d’attirer l’attention ou de choquer d’autres personnes. Cet acte constitue une agression avérée. Dans la majorité des législations des pays du monde. L’exhibitionnisme est considéré comme un attentat à la pudeur et sanctionné pénalement. Les agresseurs ciblent plus particulièrement les femmes ou les enfants, dans certains cas. Ils cherchent à choquer leurs victimes, car ils en retirent du plaisir. Or, cette agression peut s’avérer traumatisante pour la personne qui la subit. Il ne faut donc pas hésiter à porter plainte si vous êtes victime d’un exhibitionniste, et à consulter un thérapeute pour limiter l’impact psychologique, afin de réapprendre à vivre sereinement. 

Traiter l’exhibitionnisme

Que ce soit pour retrouver une vie normale ou éviter les sanctions judiciaires, il est vivement conseillé de consulter, si vous êtes exhibitionniste. La prise en charge associe la prescription de traitements médicamenteux au suivi d’une thérapie cognitive. En effet, le psychiatre prescrit des antidépresseurs (inhibiteurs de la capture de sérotonine) et des anti-androgènes (diminuent le taux de testostérone). Ils vont exercer une action inhibitrice sur la libido et ainsi réduire les comportements déviants.

La thérapie cognitive et comportementale ou TCC permet, quant à elle, de mettre en évidence les origines de l’exhibitionnisme et de travailler sur le passage à l’acte, afin d’éliminer les comportements déviants et d’éviter la récidive.

Partager sur les réseaux sociaux