Le syndrome de Capgras

Le syndrome de Capgras

Qu’est-ce que le syndrome de Capgras ?

Le syndrome de Capgras, appelé aussi le « syndrome de l’illusion des sosies » est une maladie psychiatrique rare. Elle se caractérise généralement par l’incapacité d’unepersonne à reconnaître un proche, et de croire avec conviction que celui-ci est substitué par son sosie malfaisant, ou par un imposteur.

Ce trouble psychiatrique est une maladie qui peut survenir chez les hommes comme chez les femmes, et ce peu importe l’âge.

Les caractéristiques et symptômes du syndrome de Capgras

Généralement, le patient confond ses proches (sa famille, son conjoint, ses parents, ses enfants et ses amis) avec des sosies qui chercheraient à lui faire du mal. Ceci provoque alors une réaction d’autodéfense qui se manifeste par une agressivité, parfois meurtrière, envers ces soi-disant imposteurs. Parfois l’illusion porte aussi sur des lieux, des objets ou des animaux domestiques.

 Quelle est la cause de cette maladie ?

Le syndrome de Capgras a pour cause principale un dysfonctionnement cérébral entre la zone de reconnaissance visuelle, et celle de la mémoire et de l’émotion ceci est la raison qui fait que le malade n’arrive pas à reconnaître ses proches à chaque fois qu’il les regarde.

Les causes du syndrome de Capgras sont diverses. Des relations sociales, difficiles pendant l’enfance, sont considérées comme l’une des causes de cette maladie mentale. Par ailleurs, chez des personnes jeunes, ce délire d’illusion peut être lié à d’autres maladies psychiatriques, ou encore à la consommation de stupéfiants.

Les conséquences du syndrome de Capgras

Le fait de ne pas pouvoir associer une perception visuelle à un souvenir est très difficile à vivre pour une personne. Cette incapacité peut entraîner chez lui un sentiment de culpabilité qui le conduira à un isolement. Il faut donc rester sur ses gardes et contacter immédiatement un psychiatre, dès qu’un signe suspect apparaît. En effet, si on tarde à le soigner, le patient, dans son isolement, pourrait penser au pire.

 

Laisser un commentaire