Comprendre l’anorexie

Comprendre l’anorexie

Aujourd’hui, il n’est plus étonnant de voir des personnes d’une telle minceur, surtout pour la gent féminine. Lorsqu’une personne a un IMC en dessous de la normale, il est possible qu’elle souffre d’anorexie. De quoi s’agit-il ? Qu’elles sont les symptômes de l’anorexie et quelles en sont les causes ? Y a-t-il des solutions ? Voici des réponses à toutes ces questions.

L’anorexie : de quoi s’agit-il exactement ?

Le terme anorexie vient du mot grec anorexia qui signifie manque d’appétit. Dans ce cas, la personne qui en souffre peut ressentir du dégout vis-à-vis de la nourriture suite à des sensations de nausée. Le terme anorexie peut également être utilisé pour désigner, non pas la perte d’appétit, mais la lutte contre la faim et l’absorption d’aliment. Conséquence d’une telle situation, le corps s’amaigrit. On parle également d’anorexie mentale où le sujet se prive de nourriture d’une manière volontaire. L’objectif étant de maigrir ou de perdre du poids. Il est à noter que cette maladie n’est pas réservée à l’homme, car les animaux peuvent également en souffrir.

Qui sont les anorexiques et quelles en sont les causes ?

La majorité des anorexiques en France sont actuellement des femmes, des adolescentes. La maladie se manifeste souvent après un régime d’amaigrissement. Un régime qui n’est pas forcement de cause médical, mais souvent en lien avec le culte de la minceur. Puis, sans le vouloir, le corps de ces individus s’adapte au régime et refuse toute nourriture. Cela engendre de graves conséquences pour l’organisme. Les causes de l’anorexie sont multiples, mais en général, il s’agit du résultat d’un traumatisme, d’un malaise, d’une détresse, d’une mauvaise acceptation de soi et encore beaucoup d’autres raisons. C’est une maladie qu’il ne faut surtout pas négliger.

Quels sont les traitements de l’anorexie ?

Naturellement, le traitement dépend des causes. Mais comme le patient a un rôle déterminant par définition dans sa sa guérison, la prise en charge par un psychanalyste est conseillée. En effet, l’anorexique doit apprendre à reprendre confiance en lui.De plus, le spécialiste pourra ainsi déterminer les vraies causes de la maladie. Le prolongement de l’anorexie exigera des soins palliatifs. Le médecin peut prescrire des compléments alimentaires avec des produits facilement ingérables comme les aliments liquides ou bien si la situation s’avère trop grave, l’alimentation par sonde gastrique ou par perfusion sera l’unique solution en cas d’échec de toutes autres thérapies. Mais, même après la guérison, la personne souffrant d’anorexie doit  continuer à consulter un thérapeute afin de s’assurer que la maladie est stabilisée.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire