Le Syndrome du Vrai Croyant, Quelques Notions Clés

Le Syndrome du Vrai Croyant, Quelques Notions Clés

Qu’il s’agisse de foi ou de religion, le fait de croire à quelque chose et de s’accrocher à une entité quelconque semble être bénéfique pour le bien-être, la santé mentale et psychique d’une personne. Mais quand l’abus de croyance se fait ressentir, comme dans le cas du syndrome du vrai croyant,  tout devient pathologique et se catégorise en maladie psychique.

Syndrome du vrai croyant : définitions

Généralement, le syndrome du vrai croyant est la force -ou la maladie- qui pousse quelqu’un à croire au-delà de toutes raisons en une chose incroyable. Concrètement, le syndrome du vrai croyant est utilisé pour la description d’une croyance irrationnelle et illogique en des phénomènes paranormaux qui peuvent inclure, la croyance aux extraterrestres, aux OVNIS ou encore à l’existence d’animaux légendaires de la cryptozoologie. Une fois que la personne croit en ces entités, elle commence à s’ancrer l’idée qu’elles existent vraiment. Elles défend ainsi ses idées contre vents et marées.

Quelles sont les principales caractéristiques du syndrome du vrai croyant ?

Dans la plupart des cas, une personne qui souffre du syndrome du vrai croyant nie tout argument et fait qui visent à contredire sa foi. Ce qui fait qu’elle souffre de dissonance cognitive, un concept évoqué par Leon Festinger dès les années 50 au cours de ses études d’une secte qui prônait l’idée que la fin du monde était proche et que les extraterrestres seront bientôt là pour tous les prendre.

Sinon, de nombreuses personnes qui croient vraiment aux pouvoirs paranormaux d’Uri Geller pour ses tours de prestidigitation afin de simuler la psychokinèse souffrent aussi du syndrome du vrai croyant.

Toutefois, toutes les personnes qui ressentent un certain intérêt pour les activités paranormales,  extraterrestres ou ovnis ne souffrent pas du syndrome du vrai croyant. Il faut effectuer des études au cas par cas avant d’établir que la personne est effectivement atteinte du syndrome du vrai croyant.  Un scientifique motivé par la recherche de l’existence rationnelle d’un extraterrestre ou d’un OVNI pourrait avoir la même motivation dans ses actions et dans ses paroles qu’une personne non scientifique qui souffre du syndrome du vrai croyant.

Les traitements possibles du syndrome du vrai croyant

Le traitement relatif à ce genre de trouble reste assez compliqué. Puisqu’en parlant de foi, on se réfère à une question de conviction personnelle, il est généralement difficile de dissuader la personne de ne plus croire à ce en quoi elle croit vraiment. Toutefois, si un membre de votre famille est atteint de ce syndrome, vous pouvez tenter de le détacher de ces maux via l’intervention d’un psychanalyste. Ce spécialiste peut trouver les mots et les actions pour le stabiliser et lui faire entendre raison sur certains points concernant sa croyance. 

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire