La Phobie du Sommeil – Somniphobie ou Hypnophobie

La Phobie du Sommeil – Somniphobie ou Hypnophobie

La plupart d’entre nous dorment et considèrent le sommeil comme une nécessité fondamentale pour survivre, tout comme manger, boire et respirer. Beaucoup ont tendance à devenir irritable en raison du manque de sommeil. Cependant, certaines personnes souffrent de troubles anxieux liés au sommeil, appelée Somniphobie.

Le mot somniphobie est dérivé du latin somnus signifiant sommeil et phobos signifiant peur. Ainsi, la somniphobie est la peur de dormir ou de s’endormir. Il est également appelé «hypnophobie», la peur d’être hypnotisé, une situation dans laquelle la personne poourrait être amenée à s’endormir.

La peur du sommeil est liée à la peur de l’inconnu. Souvent, la personne phobique est terrifiée par ce qu’’il pourrait arriver si elle s’endort. Elle craint d’être «hors de contrôle». Beaucoup ont peur de faire des cauchemars ou craignent de ne pas pouvoir «entendre» leurs proches les appeler.

Les causes de la somniphobie

La somniphobie peut être liée à une multitude d’autres phobies comme la peur du somnambulisme, la peur des cauchemars ou la peur de mourir pendant le sommeil (Thanatophobie).

  • Le somnambulisme est l’une des causes typiques de la peur du sommeil. La majorité des somnambules font quelque chose de bénin dans cet état, mais ils ont tellement peur que cela se produise, qu’ils ont peur d’aller dormir.
  • La mort est connue comme le «grand sommeil». Les somniphobes se sentent très vulnérables pendant leur sommeil et pensent que la mort et le sommeil sont des conditions étrangement similaires qui les rendent complètement hors de contrôle. Edith Piaf, la célèbre chanteuse, résume cela: «J’ai peur du sommeil, car c’est une forme de mort».
  • Certaines personnes ont tendance à parler pendant leur sommeil. Ils craignent de révéler des choses importantes ou être hors de contrôle sur ce qu’ils disent.
  • La paralysie du sommeil est une autre cause de somniphobie. C’est l’état où une personne, au réveil, subit une paralysie musculaire. Cela peut arriver plusieurs fois, ce qui les amène à craindre de dormir.
  • Les personnes souffrant de troubles anxieux ont souvent du mal à s’endormir souvent à cause de la peur de faire des cauchemars. La personne phobique se réveille au milieu de la nuit et souvent ne se souvient même pas de ses mauvais rêves. Ils ont du mal à se rendormir. De tels cauchemars et les paniques liées au sommeil deviennent un cercle vicieux: La privation de sommeil entraîne une anxiété encore plus importante de la peur de dormir.
  • Les films d’horreur peuvent parfois déclencher de la somniphobie. Certains folklores et cultures qui parlent de sorcières, ne facilitent pas l’endormissement.
  • Une incidence négative / traumatique directe / indirecte, la mort d’un être cher, etc. peut également déclencher cette phobie.

Les symptômes de la phobie du sommeil

Les crises de panique et d’anxiété sont les symptômes les plus courants de la phobie du sommeil. Ces personnes peuvent présenter l’un des symptômes suivants:

  • Fatigue et somnolence
  • Irritabilité, sautes d’humeur
  • Incapacité à se concentrer
  • Tendance à tomber fréquemment malade, à avoir un faible niveaux d’énergie, etc.

Ainsi, les symptômes de la somniphobie peuvent entraîner une diminution de la mémoire et une perte de contrôle. Cela affecte gravement la vie professionnelle et personnelle de la victime.

Traitement pour surmonter la peur du sommeil

La psychanalyse, la thérapie comportentale et cogntive (TCC) la désensibilisation progressive et la psychothérapie sont d’autres moyens efficaces pour surmonter la peur du sommeil. 

De nombreuses personnes somniphobes ont ressenti un soulagement en pratiquant la respiration vagale. Les thérapeutes encouragent également les phobiques à noter leurs pensées rationnelles et irrationnelles au sujet du sommeil, ce qui pourrait permettre de profiter de la relaxation physique apportée par le sommeil. Au fil du temps, on commence à apprécier le processus de sommeil en pratiquant ces techniques.

Les mantras relaxants et le chant de «Om» avant le coucher sont connus pour aider à se détendre et à s’endormir. La méditation et le yoga ainsi que d’autres techniques du corps comme le tai-chi et le qigong sont  des remèdes pour surmonter la somniphobie.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire