Le syndrome dissociatif : les émotions au cœur des troubles

Le syndrome dissociatif : les émotions au cœur des troubles

Les troubles dissociatifs s’apparentent aux manifestations de la schizophrénie. Il est prouvé que le traitement efficace pour le syndrome est la psychiatre. Le malade est accompagné psychologiquement afin de retrouver une vie normale. Cependant, l’entourage des personnes souffrantes doit être bienveillant. Il est important de rassurer la personne et de l’emmener ensuite consulter un thérapeute. Découvrez les symptômes et les traitements indiqués du syndrome dissociatif.

Quels sont les symptômes du syndrome dissociatif ?

Les symptômes sont axés en trois types différents. La parole, le malade prononce des discours qui sont désorganisés. Il devient hermétique à son environnement. Les crises s’apparentent à des délires. Le schizophrène parle de sujets qui n’ont aucun lien entre eux. Les personnes qui ont eu des troubles affectifs sont les plus atteintes par le syndrome dissociatif.

Les troubles dissociatifs trouvent leur source dans les émotions. Le psychanalyste fera une étude approfondie à ce sujet. Il est donc essentiel de consulter un spécialiste dès qu’une personne souffre de schizophrénie. Les premiers symptômes dans le comportement de la personne doivent alerter l’entourage. Il peut s’agir d’un accoutrement excentrique ou des gestes incohérents. Le diagnostic d’un spécialiste des troubles mentaux est recommandé pour trouver les traitements adéquats. De nos jours, la psychiatrie apporte des solutions efficaces pour que le malade retrouve une vie normale.

Quelles en sont les causes probables ?

Les causes ne sont pas encore connues pour le syndrome dissociatif. Le diagnostic psychiatrique peut amener des réponses à la genèse de ce syndrome. Cependant, la psychanalyse a déjà prouvé que les troubles sont causés par les émotions du passés, la psychiatrie par d’éventuelles prédispositions…

Il est important que le malade arrive à avoir une nouvelle vie accompagné par des médicaments si le psychiatre les recommande.  En quelques séances, il est possible d’obtenir des informations sur la conduite à tenir avec le sujet. Le sujet lui prendra la décision importante qui va changer sa vie à savoir accepter de se soigner.

Dans cette optique, le psychothérapeute peut être un conseiller et un confident. Les émotions vont arriver au fur et à mesure que la relation de confiance s’établira entre le patient et son thérapeute. Le psychanalyste va user de paroles rassurantes et d’empathie pour amener la personne à partager tout ce qu’il n’arrive pas à supporter et à faire.

Quelles sont les approches utilisées en psychanalyse ?

La psychiatrie est le traitement choisie, sera le pivot pour une personne souffrante de troubles dissociatifs. Plusieurs techniques ont été développées et testées sur de nombreux schizophrènes. L’objectif de ce traitement est d’emmener le malade vers un mieux être, u apaisement. La personne peut être consciente de son état mental. Elle va devoir affronter ses démons intérieurs.

Les émotions refoulées sont les causes les plus fréquentes des maux du corps et de l’esprit. En mettant de l’ordre dans cette partie du cerveau, le malade soulager ses souffrances. Le psychanalyste va accompagner la personne vers la voie du mieux être en libérant la parole. La conscience peut amener le sujet à retrouver de l’estime pour lui et de mieux en mieux s’affirmer. Il est important de traiter la maladie dès les premiers signes de comportements étrange.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire