Le syndrome des jambes sans repos et la carence en fer dans le cerveau

Le syndrome des jambes sans repos et la carence en fer dans le cerveau

Le syndrome des jambes sans repos ou encore les « impatiences » sont une maladie qui se caractérise par le besoin incontrôlable de bouger. La plupart du temps, ce sont les membres inférieurs qui sont sollicités. Cependant, il est possible que le reste du corps suive le mouvement. Les spécialistes ont découvert que la cause la plus fréquente est la carence en fer. Découvrez au travers de cet article la manifestation de cette maladie et les traitements qu’il existe.

Quelles sont les manifestations du syndrome des jambes sans repos ?

La carence en fer est la cause la plus fréquente des « impatiences ». La grossesse et l’insuffisance rénale sont des facteurs qui accentuent ce syndrome. La personne a le besoin physique de bouger. Il peut s’agir de fourmillements au niveau des jambes, de démangeaisons, des picotements et parfois des courants électriques violents. Les sensations apparaissent lorsque la personne est au repos, et ce, à tout moment de jour comme de nuit. Cependant, les crises involontaires du corps continuent même dans le sommeil.

Le mouvement fait disparaître les sensations douloureuses et désagréables. Il arrive qu’au réveil, le malade soit fatigué et présente de fortes courbatures. Il est important de traiter cette maladie, car les symptômes peuvent devenir handicapants sur le long terme.

Quelles sont les conséquences du syndrome de jambes lourdes ?

La qualité de vie du malade est dégradée par les apparitions de crises. Il devient difficile pour la personne souffrante de trouver le sommeil. Il leur est impossible de se reposer en raison des mouvements involontaires du corps dans une position allongée. La fatigue devient chronique et le corps s’épuise. Avec le temps, d’autres pathologies telles que la dépression peuvent survenir.

Dans de nombreux cas, il est observé que l’apparition d’un diabète, d’une hypertension artérielle ou encore d’une obésité favorise ces symptômes. Il est important aussi de traiter l’impatience pour que les conséquences physiques et mentales ne s’aggravent pas. Le traitement par le fer peut aider dans cette pathologie. Cependant, le diagnostic d’un spécialiste des troubles mentaux est indispensable sachant que par définition toutes les ordres que reçoit le corps provient du cerveau.

Comment soigner le syndrome par la psychanalyse ?

Le dysfonctionnement psychique a des conséquences physiques. Le syndrome des jambes sans repos est une maladie qui nécessite un suivi thérapeutique. Outre les crises ponctuelles, les symptômes s’ils s’aggravent peuvent faire évoluer les pathologies psychiques existantes. Le psychanalyste, comme le psychothérapeute sont des experts du comportement humain et du cerveau.

Les techniques utilisées sont intuitives et participatives. Le malade deviendra de plus en plus conscient de son état émotionnel. Les troubles psychiques sont souvent les conséquences de trop d’émotions refoulées. La psychanalyse est une technique non invasive pour le cerveau. Le malade sera peut être en mesure de trouver lui-même certaines solutions adéquates pour mieux prendre soin de lui. Une bonne hygiène de vie combinée à un sommeil suffisant permettront de prévenir de nombreux maux du corps et du cerveau.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire