You are currently viewing Quand faut-il emmener son enfant chez le psy ?

Quand faut-il emmener son enfant chez le psy ?

Il est inévitable pour un enfant de rencontrer quelques troubles à l’école et à la maison, mais en tant que parent, vous pouvez vous sentir démunis et reconnaitre qu’il a besoin de consulter un psy. Quand faut-il donc emmener son enfant chez le psy ?

Voici quelques indices qui devraient vous alerter et vous inciter à prendre cette décision :

  • Des difficultés scolaires
  • Un changement brusque de comportement
  • L’arrivée d’un évènement bouleversant et/ou traumatisant
  • Des problèmes de communication

Lorsque l’un de ces indices se présente, ou si le comportement de votre enfant vous alerte, il ne faut pas le prendre à la légère, mais il ne faut pas non plus dramatiser.

Si vous n’arrivez pas à les comprendre et à les résoudre, c’est le bon moment d’aller voir un psychothérapeute pour enfant.

Votre enfant a des difficultés scolaires

Si votre enfant a des difficultés scolaires, essayez de trouver la source du problème avant de le gronder et le punir. Parlez-en calmement et essayez de savoir s’il s’agit d’un problème d’acuité (myopie, presbytie…), de distraction, de capacité d’assimilation, d’épuisement, de santé, d’adaptation (dû à un changement d’école par exemple) ou bien s’il s’agit d’une difficulté d’apprentissage.

Il arrive qu’un enfant souffre de dyslexie, de trouble de la concentration, de dyscalculie, de dysgraphie, etc., et que ses parents ne s’en rendent pas compte, ne sachant pas que ces troubles existent. Dans ce cas, il est nécessaire que l’enfant soit accompagné par un psy, pour suivre une méthode d’apprentissage particulière à l’école.

Quand l’échec scolaire est nouveau chez votre enfant, il se peut qu’il s’agisse d’autre chose, comme un changement de personnalité, pour attirer la sympathie des autres, ou encore une addiction aux jeux vidéo, qui est d’ailleurs une raison de plus pour lui d’aller voir le psy.

Votre enfant change brusquement de comportement

La puberté est un facteur qui affecte beaucoup la personnalité de votre enfant, mais dans plusieurs cas, celle-ci n’est pas la vraie raison de son changement brusque de comportement.

Pour des raisons telles que l’intimidation, le harcèlement, des parents qui se disputent trop, la répression, les cauchemars répétitifs, le manque d’attention… votre enfant peut devenir subitement agressif, oisif, insolent, laxiste, anxieux, angoissé, insomniaque… Plus grave, il pourrait perdre goût à tout, jusqu’à en perdre son appétit, ses passions, et même sa joie de vivre (pleurs incessants, dépression …).

Lorsque l’un de ces signes se présente, il faut à tout prix emmener votre enfant chez un psy, avant que le mal-être ne perdure dans la construction de son identité et de sa vie d’adulte.

Votre enfant a vécu une expérience bouleversante et/ou traumatisante

Si certains évènements peuvent sembler anodins pour certains, tout n’est qu’une question de perspective et de vécu. Chez l’enfant, certains d’entre eux peuvent s’avérer bouleversants ou traumatisants  : un divorce ou une séparation, la perte d’un proche, un accident , l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, le fait d’avoir été témoin de violences, etc.

Un changement de personnalité causé par un de ces évènements peut avoir de lourdes répercussions sur son avenir s’il n’est pas traité au bon moment.

C’est pourquoi lorsque l’un d’eux survient, il est crucial de rassurer votre enfant et de l’emmener voir un psy le plus tôt possible.

L’enfant a des problèmes de communication

Si votre enfant est renfermé sur lui-même, souffre de difficultés d’élocution, a du mal à communiquer avec ses proches et/ou avec les enfants de son âge, à faire du lien … il faut l’accompagner chez le psy pour l’aider et le comprendre.

Parfois, le problème de communication est un signe d’autisme ou de génie intellectuel, mais il peut aussi s’agir d’un blocage émotionnel que seul un psy peut vous aider à résoudre.

Soigner un enfant grâce à un psy est une preuve d’amour et d’attention : ne le voyez pas comme une faille, mais bien au contraire comme l’opportunité d’aider, rassurer et apaiser une famille tout entière.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire