Ne pas visiter la capitale française au risque d’être victime du syndrome de Paris

Ne pas visiter la capitale française au risque d’être victime du syndrome de Paris

Ne pas visiter la capitale française au risque d’être victime du syndrome de Paris

Malgré sa réputation, les images que vous avez pu voir dans les livres, sur les cartes postales, et les films qui vantent sa beauté, il vaudrait peut-être mieux éviter Paris pour les prochaines vacances. En effet, des touristes rentrent chez eux après un séjour dans la capitale avec un trouble psychologique des plus bizarres : le syndrome de Paris.

Loin d’être une nouveauté

Le syndrome de Paris a été diagnostiqué pour la première fois en 1986. C’est le centre hospitalier Sainte-Anne à Paris avec le professionnel Hiroaki Ôta qui a trouvé le terme. Il explique bien ce trouble. Il s’agit d’un déséquilibre mental dû à une déception de la découverte de la ville de lumière. En effet, à trop idéaliser Paris et ses attractions, certaines basculent quand rien n’est à la hauteur de leur attente.

Ce sont généralement les Coréens et les Japonais qui en sont victimes. Il faut dire que ce sont les plus nombreux à courir chaque année à la découverte de la capitale. Et selon les sondages, les femmes sont victimes plus que les hommes, et notamment celles de moins de 30 ans. Cela peut être de simples touristes ou des personnes qui sont venues vivre dans la capitale.

Les symptômes

Il y a quelques symptômes qui ne mentent pas pour savoir si vous êtes, ou si un membre de votre entourage est victime du syndrome de Paris. Il ou elle divague en parlant de Paris. Il est victime d’hallucination. Il se sent persécuté pour rien. Il est anxieux. Il est victime d’étourdissement et de sueurs froides. Ces symptômes deviennent plus intenses à la seule idée de visiter la capitale.

Les facteurs déclencheurs changent en fonction des patients. Ce peut être à la vue de l’impolitesse des parisiens ou dus au choc à la culture. D’autres basculent à la vue de la saleté dans une ville réputée pour son programme de désengorgement des rues. Et bien évidemment, il y a aussi les vols à la tire.

Plus vulnérables que d’autres

Le syndrome de Paris est une pathologie différente des autres troubles du comportement ou troubles psychologiques. Il touche spécialement les personnes qui sont déjà vulnérables psychologiquement. Vous avez été victime de dépression récemment ? Vous avez des tocs ou des tics ? Vous vivez un manque d’affection ou êtes un ancien dépendant ? Vous préparez psychologiquement à la visite de Paris avant de venir peut sembler nécessaire.

Traiter le syndrome de Paris

Le syndrome de Paris n’engagera pas votre pronostic vital et n’affectera pas réellement votre équilibre mental. Par contre, outre d’être inconfortable, il peut entrainer une claustrophobie et un isolement. Aussi, le traiter rapidement est nécessaire si vous souhaitez visiter cette capitale. Pour ce faire, vous devez faire appel à un psychanalyste qui vous aidera à relativiser et à mieux accepter la réalité au fur et à mesure que vous parlerez de votre appréhension ou de votre expérience et que vous évacuerez votre stress, vous serez davantage détendu à l’idée de partir à la conquête ou reconquête de la grande ville.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire