La Peur de Devenir Vieille – Gerascophobia

La Peur de Devenir Vieille – Gerascophobia

Le mot gérascophobie est dérivé du grec «tha geraso » qui est une phrase qui signifie «je vieillis» et phobos signifiant effroi ou peur profonde.

Dans une certaine mesure, la plupart d’entre a peur de vieillir. Personne ne veut perdre sa jeunesse, développer des rides et faire face à d’autres problèmes de santé inévitables avec l’âge. Depuis l’aube de l’humanité, les humains recherchent la mythique «fontaine de jouvence». Les contes et exploits des explorateurs espagnols et américains à la recherche des eaux de cette fontaine sont bien connus.

Dans les cas extrêmes de gérascophobie, la victime éprouve une peur persistante, irrationnelle et constante de vieillir. Cette peur peut entraîner plusieurs conséquences, notamment une interférence avec la vie sociale et personnelle, des opportunités d’emploi perdues et presque tous les autres aspects quotidiens. Souvent, le phobique se rend compte que la peur n’est pas justifiée mais il est complètement impuissant à ce sujet.

Les causes de la gérascophobie

Pourquoi craint-on de vieillir? Souvent, pour des gens «normaux», il peut sembler assez étrange que l’on puisse craindre un phénomène aussi naturel. Cependant, la peur de devenir vieille a tendance à avoir des racines plus profondes.

Le facteur sous-jacent le plus courant derrière une telle peur est l’anxiété. Par nature, les individus gérascophobes sont anxieux ou très nerveux.  Le fait de vieillir signifie aussi la retraite, la mort de proches et de proches, etc.

La gérascophobie peut également être attribuée à des expériences négatives de première ou de seconde main liées au vieillissement. Les phobiques pourraient avoir vu les difficultés rencontrées après avoir vieilli. Il est possible que son parent ait développé des conditions débilitantes comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la DMLA ou une autre dégénérescence liée à l’âge. Ils auraient même pu être envoyés dans une maison de retraite ou avoir besoin d’une assistance à temps plein. Vieillir signifie donc devenir dépendant des autres, perdre son estime de soi et «être faible». Tous ces facteurs jouent fortement sur l’esprit du phobique.

Les symptômes de la peur de devenir vieille

Différentes personnes ont des réactions différentes à la peur de devenir vieille. Certains sont tellement submergées par la pensée du vieillissement qu’ils développent une crise d’anxiété / panique à part entière avec les symptômes suivants:

  • Sensation de vertige, d’évanouissement
  • Secousses, frissons
  • Pensées de mort
  • Palpitations et respiration rapide
  • Incapacité à penser ou à s’exprimer clairement – se sentir déconnecté de la réalité
  • Ressentir une perte totale de contrôle

Naturellement, tous ces symptômes peuvent affecter considérablement la vie de tous les jours et provoquer un retrait complet et une dépression. 

Traitement pour la phobie

Le remède à cette phobie dépend principalement de la façon dont le phobique accepte le vieillissement comme une partie naturelle de la vie.

Thérapie d’exposition – Ceci est étroitement lié à la TCC ou à la thérapie cognitivo-comportementale. Il comprend 5 étapes: évaluation, rétroaction, développement de la hiérarchie de la peur, exposition et renforcement des étapes de rationalisation. Les thérapeutes CBT ou exposition aident le patient à repenser ses pensées et ses réponses concernant le vieillissement afin de mieux les contrôler. L’exposition peut également inclure, à des degrés divers, des stimuli qui impliquent de voir des photos ou des vidéos sur la vieillesse.

Psychothérapies et Psychanalyses sont deux techniques pour vaincre une fois pour toutes la gérascophobie.

De nombreuses techniques et remèdes modernes sont similaires à la fontaine de jouvence mythique; il est prouvé qu’ils aident à conserver sa beauté et sa santé plus longtemps. Cela étant dit; il est essentiel d’accepter le vieillissement comme un processus naturel et de considérer la vie comme un cadeau. En vieillissant gracieusement, en vivant pour les autres et en trouvant ses passions sous la forme de bons livres, de théâtre, d’art, etc., on peut regarder les choses de manière positive et surmonter la peur de vieillir.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire