Un trouble psychiatrique hors du commun : le syndrome de Fregoli

Un trouble psychiatrique hors du commun : le syndrome de Fregoli

Un trouble psychiatrique hors du commun : le syndrome de Fregoli

Survenant généralement à l’âge adulte, le syndrome de Fregoli touche une infime partie de la population. C’est probablement la raison pour laquelle il reste aujourd’hui assez méconnu du grand public. Pourtant, il demeure un trouble psychiatrique assez dangereux.

Syndrome de Fregoli : définitions

Le syndrome de Fregoli, trouble psychiatrique appartenant à la catégorie des psychoses chroniques non dissociatives, se définit comme un trouble qui pousse une personne à avoir l’impression que toutes les personnes qu’elle croise sur son chemin sont en réalité une seule et unique personne qui change d’apparence. Le malade croit ainsi que certaines caractéristiques psychologiques des personnes dans son entourage sont transmises entre elles. Dans son point de vue, il s’agit d’un imposteur qui use du corps et de l’apparence d’autres personnes pour persécuter sa victime. Mais généralement, il résulte du fait que le malade perçoit une illusion à cause du fait qu’il n’arrive pas à distinguer clairement les visages. Ainsi, le syndrome de Fregoli relève d’une sorte de paranoïa.

Le syndrome de Fregoli a été nommé ainsi en lien avec un célèbre transformiste italien, Leopoldo Fregoli, qui était reconnu pour sa capacité à changer rapidement ses costumes, ce qui lui permettait d’interpréter 100 rôles costumés durant un seul et unique spectacle.

Actuellement, on distingue d’autres formes de syndromes qui sont tous dus à un dysfonctionnement dans le traitement des informations sur la famille. À citer, il y a le syndrome des doubles subjectifs, le syndrome d’inter métamorphose, le syndrome de Capgras et également le syndrome de Fregoli.

Quels sont les symptômes du syndrome de Fregoli ?

La personne atteinte de ce trouble psychiatrique souffre généralement d’illusions et de délires, de déficit de mémoire visuelle, de déficit de maîtrise de soi, de conscience de soi, de fonctions exécutives, mais aussi de flexibilité cognitive. Elle peut également enregistrer des convulsions voire une forte activité épileptique.

Les causes probables du syndrome de Fregoli

L’usage prolongé de Levodopa pour le traitement de la maladie de Parkinson reste la cause principale qui peut entraîner le syndrome de Fregoli puisqu’il conduit à des illusions visuelles et à des délires. Sinon, une lésion dans la partie frontale droite ou dans le temporo-pariétal gauche peut aussi engendrer le syndrome de Fregoli. D’autres recherches ont également démontré que les lésions du lobe temporal droit et du gyrus fusiforme peuvent entraîner des syndromes  délirants de fausse identification.

Comment y remédier de manière efficace ?

Plusieurs disciplines concourent à la recherche de la meilleure approche pour venir à bout du syndrome de Fregoli. Mais les écoles françaises préconisent davantage les traitements psychanalytiques ou psychothérapeutiques. psychiatres, psychothérapeutes ou psychanalystes peuvent trouver des solutions sur le long terme à de tels troubles psychiatriques avec une grande patience à gérer les cas. Les psychiatres peuvent prescrire des médicaments de type antipsychotique, antidépresseur ou anticonvulsivant aux patients. Cependant toutes prescriptions doivent être faite par un médecin qui choisira précisément le traitement adapté

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire