Tout savoir sur le syndrome de Diogène

Tout savoir sur le syndrome de Diogène

Tout savoir sur le syndrome de Diogène

C’est une forme de trouble du comportement, le syndrome de Diogène associe une manie à accumuler des objets et à négliger l’hygiène corporelle et domestique. Parfois, il peut être accompagné d’un isolement social prononcé sans raison concrète. Le sujet atteint du syndrome de Diogène mène alors une vie insalubre et accepte de vivre dans un logement complètement dégradé.

Généralement, cette maladie survient après un choc psychologique important qui inclut le décès d’un proche ou encore un changement catégorique de situation. Dans la majorité des cas, ce sont les personnes âgées qui sont les plus touchées par cette maladie. Plus précisément, le syndrome de Diogène touche en grande majorité les femmes de 70 à 80 ans, surtout celles qui vivent seules.

Quels sont les signes qui permettent de reconnaître le syndrome de Diogène ?

Pour détecter la maladie, vous pouvez vous fier à certains symptômes qui incluent en premier lieu une grande négligence de l’hygiène corporelle suivie par une malpropreté du logement. Qui plus est, le sujet reste complètement indifférent malgré les odeurs, les insalubrités et les autres saletés qu’elle cumule.

Par ailleurs, le malade présente une relation exceptionnelle avec les objets. S’il souffre du syndrome de Diogène actif, il sera emmené à collecter toutes sortes d’objets comme des boîtes, des journaux ou encore des fils, des sachets, etc. S’il fait partie de la catégorie des malades du syndrome de Diogène passif, il sera complètement léthargique et procrastinera sur le rangement de son milieu de vie. Ainsi, il y aura toutes sortes d’objets qui y seront accumulés : déchets, aliments et même excréments.

Et enfin, la personne qui est atteinte du syndrome de Diogène est généralement encline à s’isoler socialement. Elle se détache de plus en plus de son voisinage et des membres de sa famille sachant qu’elle se sent isolée, incomprise et quelquefois rejetée. D’où son choix de refuser toute aide venant de l’extérieur.

Quels sont les traitements efficaces pour remédier à cette maladie ?

Afin de mieux appréhender cette situation, les questions qui se posent restent d’abord de savoir si la personne qui décide d’accumuler les objets ou de vivre dans l’insalubrité est en pleine conscience de son agissement ? Si tel est le cas, la loi interdit toute intervention pour essayer de dissuader la personne de son choix. Mais dans le cas où elle le ferait suite à un trouble comportemental, le recours à l’intervention d’un psychanalyste peut être envisagé. Ce spécialiste peut se faire assister par un médecin qui l’épaulera dans la prise en charge du malade pour éviter de le forcer à recevoir de l’aide venant de l’extérieur. Le but de la thérapie effectuée par ce spécialiste reste le raisonnement du malade à prendre conscience des atouts qu’elle pourrait tirer d’une vie en communauté en toute propreté. Le psychanalyste pourra aussi lui faire entendre raison et le soutenir pour qu’il puisse surpasser son choc émotionnel. À la fin du traitement, le psychanalyste pourra même aider son patient à se détacher de son état mélancolique et à reprendre goût à la vie.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire