La Première Topique, Conception Freudienne

La Première Topique, Conception Freudienne

Freud est connu pour plusieurs de ses œuvres, même inachevés, et de ses théories sur la psychanalyse. On retrouve parmi ces dernières la théorie des lieux. Le concept de la théorie des lieux revêt deux topiques qui sont exposés dans ses livres dont « L’interprétation des rêves » pour la première topique. Cette conceptualisation spatiale du psychisme met en œuvre divers systèmes faisant la base d’un schéma explicatif du fonctionnement de l’appareil psychique. Quels sont alors ces trois pôles ? Et comment fonctionnent ces systèmes ? Explication.

Première topique, conception Freudienne,

C’est la première théorie que Freud a trouvé pour concevoir de manière abstraite l’appareil psychique. La conception Freudienne de la première topique repose alors sur la notion d’appareil psychique et de sa désignation spatiale. L’appareil psychique représente un mécanisme d’inertie et de constance se situant entre l’esprit et le cerveau.

D’une manière succincte, la première topique opère une différenciation des sphères composant le psychique humain tout en caractérisant des systèmes particuliers, chacun assimilé à des fonctions distinctes. Mais le tout forme un engrenage disposant d’un certain ordre avec des censures et des contrôles.

Cet ordre permet alors à Freud de définir le fonctionnement mental de l’homme, que ce soit de façon dites « normale » ou encore en « phase pathologique ». Ce fonctionnement se relate au niveau de la perception et de la mémoire.

Première topique et appareil psychique

Il existe trois principaux pôles que sont :

  • L’inconscient, qui renvoie à des phénomènes hors conscience. C’est à ce niveau que des forces de refoulement s’opposent aux activités psychiques, qui sont inaccessibles à la conscience.
  • Le préconscient, qui est formé par un ensemble de processus qui sont provisoirement inconscients et à la fois accessibles à la conscience.
  • Le conscient, qui représente la partie visible de l’appareil psychique se caractérisant par la vigilance, l’attention et la mémoire.

Mais d’autres sphères sont prises en compte dans l’esquisse et l’interprétation des rêves, qui sont :

  • La perception qui s’effectue au niveau du conscient et qui est à l’antipode de la mémoire. Ce n’est donc pas à ce niveau que l’enregistrement puise son encre.
  • Le signe de la perception qui s’organise en réseau associatif, d’où démarre l’enregistrement.

Les systèmes psychiques y afférents

Deux systèmes sont mis en évidence par la théorie de la première topique :

  • Système Ics

Le système Ics se définit comme étant le système inconscient. Cela est représenté de façon simple comme étant un ensemble libre ne connaissant ni censure ni rétention. Ce sont alors les pulsions que renvoie le principe d’inertie neuronique de l’appareil psychique. La pulsion est une manifestation de l’inconscient. Les pulsions sont rattachées au réinvestissement de l’expérience et à la représentation des choses, plus précisément la représentation sensorielle.

  • Système Pcs/cs

Le système préconscient/conscient se réfère à la conscience et par ricochet à la mémoire. Ce système relève du processus secondaire, c’est à dire que les transferts neuronales, énergie libidinale, sont cumulables et permettent de retenir les pulsions et de créer l’attention et la mémoire. Ici, la représentation des choses se rattache à la présence des traces mnésiques et des souvenirs factuels. C’est dans cet axe que Freud parle de représentation des mots et la capacité de langage qui symbolisent les propriétés de la conscience.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire