Le refoulement dans la théorie psychanalytique, un mécanisme de défense

Le refoulement dans la théorie psychanalytique, un mécanisme de défense

Le refoulement était le premier mécanisme de défense identifié par Freud et il pensait que c’était le plus important. Tout le processus de la psychanalyse freudienne reposait sur l’idée que la mise en conscience des sentiments inconscients pouvait conduire au soulagement de la détresse psychologique.

Refoulement : histoire et origine du concept

Sigmund Freud a développé, à l’origine, le concept de refoulement dans le cadre de sa théorie psychanalytique. La répression se produit lorsqu’une pensée, un souvenir ou un sentiment est trop douloureux pour un individu; de sorte que la personne pousse inconsciemment l’information hors de la conscience et devienne inconsciente de son existence. La pensée refoulée peut encore affecter le comportement, mais la personne qui l’a refoulée ignore complètement son existence ou son effet.

La répression (ou refoulement) peut parfois être confondue avec la suppression. Contrairement au refoulement, la suppression se produit lorsqu’une personne force consciemment des pensées, des souvenirs ou des sentiments indésirables hors de sa conscience.

Exemples de refoulement

Un enfant subit des abus de la part d’un parent, refoule les souvenirs et en devient complètement inconscient en tant que jeune adulte. Les souvenirs réprimés peuvent encore affecter le comportement de cette personne en causant des difficultés à nouer des relations.

Un adulte a souffert d’une méchante morsure d’araignée dans son enfance. Il développe une phobie intense des araignées, plus tard dans la vie, sans aucun souvenir de l’expérience en tant qu’enfant. Parce que le souvenir de la morsure d’araignée est réprimé, il peut ne pas comprendre d’où vient cette phobie.

Les « glissements freudiens », ou parapraxis, peuvent par définition être considérés comme des exemples de répression. Freud pensait que les erreurs de parole, de mémoire ou de réactions physiques étaient le résultat de quelque chose de caché dans l’inconscient du patient.

Refoulement Freudien

Le Refoulement est un concept central de la théorie psychanalytique, et de nombreuses idées de Freud sont centrées sur le concept de répression. Freud n’a pas classé la répression comme un mécanisme de défense ; il a soutenu que cela se produit avant que l’ego ne se développe.

Il a découvert que les personnes avec lesquelles il travaillait en thérapie étaient plus susceptibles de se rappeler des choses sous hypnose que de s’en rappeler consciemment, sans hypnose. Cela l’a conduit à développer le concept de répression. Une grande partie du développement de la psyché, selon Freud, est réprimée. Le complexe œdipien, par exemple, n’est pas consciemment rappelé par l’enfant. Les enfants ne se souviennent pas non plus du développement de l’ego ou du surmoi et les adultes peuvent réprimer leur conscience du ça. Cependant il est important à dire que Freud a quand même abandonné l’hypnose.

Types de refoulement

Freud a également utilisé le terme de répression de deux manières différentes. Celles-ci sont souvent présentées comme des étapes différentes de la répression.

  • Refoulement originaire : ce type de répression consiste à dissimuler les éléments indésirables avant qu’ils n’atteignent la conscience. Ce processus se produit de manière entièrement inconsciente. Si l’information peut être cachée à la conscience, elle peut, cependant, parfois arriver à la conscience sous des formes déguisées.
  • Refoulement proprement dit : la répression qui se produit lorsqu’une personne prend conscience d’un contenu refoulé, mais tente ensuite de le faire disparaître de sa conscience est connue sous le nom de répression proprement dite. Certains experts suggèrent que les cas de répression peuvent s’expliquer par l’examen de certains processus de mémoire.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

La publication a un commentaire

  1. FATRAS Maryse

    A propos du refoulement, n’ y a t il pas risque de dépendance à l’ égard de l’ objet refoulé qui a été interdit?

Laisser un commentaire