You are currently viewing Première topique : les modèles structurels de la psyché humaine

Première topique : les modèles structurels de la psyché humaine

Comprendre l’esprit humain est au cœur de la théorie psychanalytique, et ce, depuis son introduction au début des années 1900. Malgré les nombreux progrès dans l’étude, les pensées fondamentales de Freud conservent une forte emprise sur la formation des opinions concernant la théorie de l’esprit humain.

Le modèle de l’esprit humain selon Freud

Au centre de la théorie de Freud se trouvent les psychopathologies qui entraînent une maladie mentale chez un sujet. Freud part du principe que l’esprit humain comporte trois niveaux de conscience. Ces psychopathologies nous affectent réellement, ce qui nécessite de ne pas se contenter d’en parler. Le traitement efficace de ces troubles profonds est la psychanalyse.

Son illustration présente ces trois niveaux et le contexte d’utilisation de chacun d’eux : ce sont la conscience, le subconscient et l’inconscient. En agissant ensemble, ils créent notre réalité.

Étymologie du concept

L’origine du sens de l’esprit offre une histoire longue et riche. Contrairement à de nombreuses expressions, aucun processus clair n’est donné quant à son utilisation. Sa signification dépend davantage du contexte de son utilisation que d’une seule signification.

En philosophie, l’esprit peut bien vouloir dire la personnalité, l’identité ou les souvenirs. Pour le religieux, le corps abrite l’esprit, une conscience de Dieu. Pour le scientifique, l’esprit est le générateur d’idées et de pensées.

L’esprit a porté de nombreuses et diverses étiquettes. Au temps passé, les références à l’esprit étaient vraiment métaphoriques. Ce n’est qu’aux XIVe et XVe siècles que la généralisation de l’esprit, incluant toutes les facultés mentales, la pensée, la volonté, le sentiment et la mémoire, s’est progressivement développée.

Le modèle de l’esprit humain

À la fin du 19e et au début du 20e siècle, la psychologie a été mise au premier plan en tant que science estimable et respectée. En grande partie grâce au travail de Freud et d’autres, la focalisation populaire sur l’esprit humain, son rôle dans les sciences du comportement et la question esprit/corps se sont solidifiés. Aujourd’hui, le concept de l’esprit et de ses fonctions est, pour ainsi dire, toujours discuté d’un point de vue scientifique.

L’esprit conscient de Freud

Le conscient consiste en ce dont quelqu’un est conscient à un moment donné dans le temps. Cela inclut ce à quoi vous pensez en ce moment. Si vous en êtes conscient, c’est dans l’esprit conscient.

Bien qu’il soit un partenaire important dans la triade de l’esprit humain, l’esprit conscient nous sert de scanner. Il va percevoir un événement puis déclencher un besoin de réagir. Selon l’importance de l’événement, il va le stocker soit dans l’inconscient, soit dans le subconscient de l’esprit humain où il reste à notre disposition.

L’esprit subconscient ou préconscient de Freud

Votre subconscient est le point de stockage de tous les souvenirs récents nécessaires pour un rappel rapide. Il contient également des informations actuelles que vous utilisez chaque jour, telles que vos pensées récurrentes, vos comportements, vos habitudes et vos sentiments.

L’inconscient de Freud

L’inconscient est l’endroit où résident tous nos souvenirs et expériences passées. Ce sont des souvenirs qui ont été réprimés à la suite d’un traumatisme ou qui ont simplement été consciemment oubliés et qui ne sont plus importants pour nous (pensées automatiques). C’est à partir de ces souvenirs et expériences que nos croyances, habitudes et comportements se forment.

La théorie psychanalytique de Freud postule que c’est dans l’inconscient que le changement nécessaire peut se produire, grâce à l’utilisation de la psychanalyse.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire