You are currently viewing Explication psychanalytique des tics

Explication psychanalytique des tics

Les tics peuvent affecter presque toutes les parties du corps.  Cette expérience est difficile à décrire à ceux qui n’ont jamais été troublés par ce genre de manifestation. Découvrez la réflexion psychologique sur les tics.

Définition

Un tic est un mouvement moteur ou une vocalisation involontaire, récurrente et stéréotypée. Il est plus fréquent chez les enfants que chez les adultes et se manifeste généralement vers 6 ou 7 ans. Bien qu’il se résolve souvent spontanément, il peut avoir un impact important sur l’estime de soi et les interactions sociales.

Caractéristiques des tics

Tics simples

Ils durent rarement plus de quelques centaines de millisecondes et n’impliquent que quelques muscles ou des sons qui ne sont pas des mots.

Des exemples de tics moteurs simples incluent les rides du nez, les grimaces du visage, le clignement des yeux, les secousses du cou, etc. Les tics vocaux simples se limitent à des grognements, des gloussements, des reniflements, des gazouillis ou des bruits de raclement de gorge.

Tics sensoriels

Ils sont moins courants que les tics moteurs ou vocaux. Le terme fait référence à des sensations indésirables ou inconfortables répétées, généralement dans la gorge, les yeux ou les épaules de l’enfant.

Tics fantômes

Ils sont les moins courants. Ce type est une variation, hors du corps, d’un tic sensoriel dans lequel la personne ressent une sensation chez d’autres personnes ou objets. Les personnes atteintes de tics fantômes ressentent un soulagement temporaire en touchant ou en grattant l’objet concerné.

Tics complexes

Ceux-ci touchent plusieurs groupes, muscles, mots ou des phrases complètes. Ils durent plus longtemps que les tics moteurs simples, généralement plusieurs secondes ou plus. Deux types spécifiques de tics moteurs complexes inquiètent souvent les parents :

  • La copropraxie, dans laquelle le tic implique un geste vulgaire ou obscène
  • L’échopraxie, dans laquelle le tic est une imitation spontanée des mouvements d’une autre personne

Il faut faire attention à ne pas confondre ces tics moteurs avec la dyspraxie qui est un trouble développemental de la coordination

De même, les tics vocaux complexes impliquent un langage complet, qui peut aller de la prononciation spontanée de mots ou de phrases individuelles. Ils comprennent :

  • Les palilalies, qui font référence à la répétition par l’enfant de ses propres mots 
  • Les coprolalies, qui concernent l’utilisation de mots obscènes ou de termes abusifs pour certains groupes raciaux ou religieux 
  • L’écholalie, dans laquelle l’enfant répète le dernier mot ou la dernière phrase d’une autre personne

Causes et symptômes des tics

La plupart des chercheurs pensent que les causes d’un tic sont multifactorielles. Au début du XXe siècle, de nombreux médecins sont influencés par Freud. Ainsi, ils les traitaient avec la psychanalyse. Le traitement psychanalytique, cependant, a eu un taux de succès très faible.

Depuis les années 1970, les chercheurs se penchent sur les facteurs génétiques des tics et du syndrome de Tourette. En ce qui concerne le SGT, des facteurs génétiques sont présents chez environ 75 % des enfants diagnostiqués, 25 % ayant hérité de facteurs génétiques des deux parents.

Traitement

Le traitement d’un tic est nécessaire lorsque les symptômes sont graves au point de causer une détresse pour celui qui en souffre. Il inclura une thérapie comportementale et/ou une psychothérapie pour réduire la présence et la gravité des symptômes.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire