You are currently viewing La psychologie intégrative

La psychologie intégrative

La psychologie intégrative a fait son apparition dans les années 1970. Synthèse de nombreuses approches psychothérapeutiques, son concept central entend appréhender le patient et son évolution à travers l’intégralité de son environnement : affectif, émotionnel, cognitif, comportemental, et relationnel.

Qu’est-ce que la psychologie intégrative ?

La psychologie intégrative repose sur une approche holistique, c’est-à-dire qu’elle envisage l’individu dans son « intégralité », ou son ensemble. La personne est analysée au prisme de la cognition, de l’émotion, du comportement, de la relation, voire sous un angle spirituel aussi. Cette approche mobilise plusieurs appareils thérapeutiques appartenant à différents courants psychologiques et psychothérapeutiques.

Il s’agit de trouver le moyen d’aider une personne dans son intégration à son environnement, chose qui peut en effet s’avérer compliquée pour un individu. La psychologie intégrative est axée sur la personnalité de la personne, mais celle-ci est considérée par rapport à son milieu professionnel, sa famille et ses amis, ses attentes et désirs voire ses croyances et convictions.

La psychologie intégrative propose une approche particulière de la personnalité de l’individu. Celui-ci est considéré dans sa globalité, au regard du contexte historique, de ses traumatismes passés ou actuels, ou de ses besoins et ses manques. Elle étudie également l’environnement de l’individu, ses opinions, ses attitudes et les comportements sociaux qu’il adopte dans une situation donnée.

Qu’est-ce qui caractérise la psychologie intégrative ?

La psychologie intégrative entend aider les individus à s’épanouir dans leur milieu. Cette approche holistique se focalise sur l’ensemble de la personne considérée : son corps, son esprit, sa personnalité, ses émotions, son intellect, ses dispositions relationnelles, sexuelles et créatrices.

Elle s’intéresse à la compréhension et au traitement des problèmes et des troubles psychologiques, comme les troubles du sommeil, les troubles de l’humeur, les traumatismes psychiques, les tendances addictives, les tendances phobiques, l’anxiété.

La psychologie intégrative se propose de réajuster un équilibre d’ordre psychique, qui suppose la libération des blocages passés et actuels, et une aide pour trouver une stabilité dans le temps. Elle cherche la solution pour accompagner l’individu dans son évolution et son accomplissement, à travers la réalisation de ses projets personnels et de ses relations avec les autres.

Quelles sont les approches thérapeutiques mobilisées ?

La psychologie intégrative combine plusieurs approches thérapeutiques. Sa pratique nécessite donc d’emblée une formation en psychothérapie. Les thérapeutes sont tenus personnellement de s’entretenir des cas qu’ils peuvent rencontrer avec leurs collègues. Il leur revient également de se mettre à jour avec l’actualité et l’évolution des pratiques de leur discipline.

L’approche intégrative recourt à plusieurs techniques héritées de différents courants de psychologie et de spiritualité : la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), la thérapie systémique, la thérapie analytique, la programmation neurolinguistique (PNL), le yoga, la psycho-généalogie, la méditation pleine conscience, la Gestalt-thérapie, l’hypnose d’Erickson, les thérapies psychocorporelles, la relaxation. La réussite de la thérapie repose sur la capacité du thérapeute à trouver la combinaison qui sera la plus adéquate et adaptée à la personne qu’il suit.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire