You are currently viewing Les tests psychologiques

Les tests psychologiques

Le recours aux tests psychologiques nécessite l’encadrement d’un psychologue, lui seul disposant des compétences requises pour mener à bien ce type d’analyse. Les personnes qui n’auraient pas été formées s’exposent en effet à en interpréter les résultats de façon erronée. La pertinence du test, à plus forte raison, est déterminée par les entretiens que le thérapeute a conduits au préalable. 

Les différents types de tests psychologiques

Le psychologue peut être amené à effectuer un test dans le cadre d’un examen psychologique. Il en existe plus de deux mille différents, dont les psychologues en orientation, les psychologues scolaires, ou cliniciens ont un usage fréquent. On les classe en deux grands types, organisés selon leurs objectifs : certains entendent mesurer quand d’autres ont une visée plus qualitative. On obtient ainsi des évaluations différentielles et des évaluations cliniques. Il faut cependant noter qu’une évaluation psychologique nécessite la mobilisation de plusieurs tests.

Les tests psychométriques ou évaluations différentielles

On les appelle également « examens à bande étroite ». Il s’agit de mesurer les caractéristiques et les aptitudes d’un individu par rapport à une norme et une référence générale. Dans ce type de test, on retrouve les évaluations de performance maximale et les évaluations de comportement typique.

  • Les tests de performance ou tests d’aptitude

Ils mesurent la capacité d’un individu à effectuer une tâche bien définie, en termes de vitesse et de puissance. Dans le premier cas, l’individu est confronté à un problème simple qu’il doit résoudre en un temps limité ; dans le second cas, il est confronté à des problèmes d’une difficulté croissante qu’il doit traiter sans avoir à prendre en compte une contrainte temporelle.

  • Les tests de comportements typiques ou tests d’attitude

Il s’agit d’une évaluation des attitudes, par l’intermédiaire de questionnaires. Il en existe plusieurs types : les questionnaires à stimuli analytiques, et les questionnaires à stimuli globaux. Dans les tests d’attitude, les mauvaises réponses n’existent pas.

Les tests pour évaluation clinique

Appelés également « tests à bande large », ils se divisent aussi en deux catégories : ceux qui visent à évaluer des performances maximales, dits « tests de situation », et ceux qui visent à évaluer une conduite typique, dits « tests projectifs ».

  • Les tests de situation

Ils consistent à évaluer les performances maximales en se basant sur un comportement typique. Il s’agit de mettre l’individu en situation, puis de mesurer ses compétences ou performances à partir de comportements observables.

  • Les tests projectifs ou tests psychopathologiques

Ce sont des tests destinés à évaluer la personnalité d’un individu et distinguer ses différents traits de caractère, ainsi que sa structure psychopathologique. Les tests projectifs sont classés en deux groupes : les tests projectifs thématiques et les tests projectifs structuraux.

On entend ici décrire la structure du psychisme et la personnalité de l’individu. Les différents types de tests thématiques sont le TAT (Thematic Apperception Test) combiné au test de Rorschach. Dans les planches du TAT, on retrouve des planches figuratives qu’on soumet à l’individu examiné, à la suite des planches plus suggestives du test de Rorschach. La synthèse des deux résultats constitue un examen projectif. Il permet une appréciation globale de la personnalité du sujet.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire