You are currently viewing La psychothérapie intégrative : qu’est-ce que c’est ?

La psychothérapie intégrative : qu’est-ce que c’est ?

Nous assistons en ce moment à une expansion de la pratique de la psychologie intégrative. C’est une approche qui focalise les potentiels intrinsèques de l’individu. Son objectif est de le rendre plus autonome.  Le terme « intégratif » même a plusieurs sens. Pour en comprendre le vrai principe, il convient de se poser la question de ce en quoi consiste vraiment cette thérapie.

Comment l’idée de la thérapie intégrative a-t-elle germé ?

Le concept de thérapie intégrative a été élaboré d’après la conclusion des études effectuées dans les années 1980. Des études sur les effets des psychothérapies ont été menées en 1986 par M. Lambert. Il a constaté que les effets de la psychothérapie sur les patients sont négligeables.

Mais ces résultats ne dépendent pas de la technique pratiquée. Il y a quatre paramètres à prendre en compte : les facteurs extérieurs à la thérapie, la relation avec le thérapeute, ce que le patient attend et enfin les facteurs techniques. Respectivement, chaque facteur représente 40 %, 30 %, 15 % et 15 %.

Quel en est le principe de base ?

D’après cette étude, on a pu constater que les pratiques thérapeutiques se valent, il n’y en a pas une meilleure qu’une autre. La psychothérapie intégrative  consiste à rendre l’intégralité de l’individu. Par le biais de l’intégration, les individus sont capables d’affronter les événements ouvertement et avec plus de bienveillance.

Ils n’auront plus besoin de se barricader derrière la moindre protection. Chez le patient, elle mobilise tous les processus affectifs. Elle tient également compte de ses systèmes comportementaux et physiologiques. Il fait en sorte de ne pas oublier les aspects sociaux et  relationnels avec son entourage.

La  thérapie intégrative : une mosaïque de multiples approches

Le patient vient consulter auprès d’un thérapeute et formule sa demande. Après cela ils établissent une thérapie ensemble. Celle-ci s’inspire de multiples pratiques  thérapeutiques. La pratique intégrative établit des liens entre elles.

Parmi celles-ci, il y  a les pratiques psychocorporelles. Elles servent de repères et d’outils de suivi.  Les objectifs  thérapeutiques de cette combinaison sont le développement de la présence de soi, l’exploration de la sensorialité, ou encore la verbalisation basée sur des expériences corporelles.

Les thérapies psychocorporelles  et la thérapie intégrative ne sont pas à proprement parler des techniques. Il s’agit d’un art basé sur la communication et la relation. Le patient est au centre de la psychothérapie intégrative.

Se baser sur l’autonomie du patient

Le thérapeute se base sur les dires du patient durant la séance. Il soigne particulièrement son équilibre psychique, son émancipation intérieure, voire spirituelle. Le thérapeute est donc amené à s’adapter à chaque situation pour garantir une bonne relation entre traitant et soigné.

La communication est indispensable dans cette pratique thérapeutique intégrative. Le thérapeute doit d’abord arriver à briser les différents blocages et stimuler le patient afin qu’il puisse exploiter toutes ses ressources. Ainsi toute initiative stratégique sera prise avec le concours du patient. Le soi est donc personnalisé. Car le thérapeute réajuste sans cesse ses mesures en fonction du ressenti du patient.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire