You are currently viewing La santé mentale chez les jeunes

La santé mentale chez les jeunes

De nos jours, on estime qu’environ un enfant ou un adolescent sur cinq présente des troubles de santé mentale. Plus de 70 % des troubles de santé mentale apparaissent pendant l’enfance ou l’adolescence. En cas de trouble, un dépistage et une prise en charge sont nécessaires pour prévenir toutes complications dans sa vie future.

On a longtemps pensé que la santé était l’absence de maladie. La santé mentale serait donc l’absence de maladie psychique, de maladie de l’âme (par opposition aux maladies du corps). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné de la santé une définition plus positive et plus exigeante : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

Comment reconnaître un trouble de santé mentale ?

La plupart des enfants ou adolescents vont souvent changer d’humeur, de comportements ou de façons de percevoir les choses tout au long d’un développement normal. Ils peuvent également présenter les signes suivants :

  • Une obtention de résultats scolaires moins performants
  • Un évitement des amis ou de certains membres de la famille
  • Manifester des accès de colère et de rage
  •  Des changements au niveau des habitudes alimentaires et des heures de sommeil
  • Une augmentation de consommation d’alcool ou d’autres substances illicites
  • Une obsession sur leur poids
  • Dépression soudaine
  • Négligence de leur apparence
  • Un sentiment d’inquiétude permanent

Savoir que l’on souffre moralement et psychiquement est souvent évident : on est triste, désespéré, angoissé, épuisé, on a des idées noires. Mais parfois on n’a pas vraiment conscience de sa propre souffrance. Alors certains signes peuvent nous alerter (ou alerter nos ami-es, notre famille) sur ce mal-être.

On peut être incapable de faire face aux tâches de la vie quotidienne ou aux exigences des relations avec autrui, comme l’impossibilité de se rendre au collège, au lycée ou dans un autre lieu de formation, ou à son travail,  difficultés à entrer en contact avec les autres.

Parfois, c’est la répétition d’une même situation qui peut alerter :

  • Accumulation de douleurs physiques, d’accidents ou de maladies
  • Troubles du sommeil persistants
  • Négligence de l’apparence
  • Succession d’échecs (par exemple aux examens)
  • Des actes agressifs ou destructeurs fréquents contre soi-même
  • Blessures volontaires (scarifications)
  • Restrictions alimentaires excessives (troubles anorexiques) ou excès alimentaires boulimiques (accompagnés ou non de vomissements provoqués)

Quels sont les différents troubles de santé mentale ?

Il existe plusieurs types de troubles de santé mentale qui peuvent affecter les jeunes :

  • L’anxiété
  • Un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité
  • La dépression et autres troubles de l’humeur
  • La schizophrénie
  • Les troubles de l’alimentation

Que peut-on faire pour leur venir en aide ?

Voici quelques comportements que vous pouvez adapter pour aider votre enfant :

  • Parlez à votre enfant sans trop vous étaler sur le sujet
  • Écoutez votre enfant sans l’interrompre
  • Montrez-lui que vous êtes là pour l’aider

En première intention, vous ne devez pas hésiter à vous adresser à l’infirmière scolaire de votre lieu d’études, au médecin du travail, ou à votre médecin traitant. En cas extrême, il est préférable de faire appel à un professionnel. Un suivi thérapeutique est bénéfique pour votre enfant. Une psychothérapie de soutien est l’idéal pour faire comprendre à votre enfant qu’il n’a pas à s’inquiéter.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire