Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
0752070707

Les Tests de Trichotillomanie

par | Avr 14, 2022 | 0 commentaires

Il arrive à tout le monde de faire le geste machinal de prendre une mèche de ses cheveux ou des poils. Cela arrive surtout dans les moments où on est pensif. C’est là un geste normal. Mais la trichotillomanie est le trouble psychiatrique qui consiste à arracher de façon compulsive les cheveux et les pilosités du corps. La personne est sous l’emprise d’une obsession. Il lui est difficile d’y résister et de se ressaisir sans l’aide d’un spécialiste. Qu’est-ce que c’est exactement? Comment peut-on la diagnostiquer ou la tester? Comment fait-on pour en sortir?

Définition de la trichotillomanie

La trichotillomanie est l’arrachage des cheveux, des poils ou des sourcils de façon compulsive et organisée. Elle entraîne même la disparition totale des cheveux ou poils dans les endroits touchés. Elle peut toucher aussi bien l’enfant que l’adulte, mais leurs formes et manifestations ne sont pas semblables.

Chez l’enfant, la trichotillomanie est un comportement compulsif qui se répète de façon fréquente. Elle est causée par moments de stress passager. Ce sont surtout les garçons qui en souffrent. Chez l’adulte, elle se manifeste de façon plus complexe. Il y a deux formes de trichotillomanie d’adulte. La première consiste à arracher les cheveux de façon consciente dans le but d’en tirer du plaisir et un certain sentiment de soulagement ou de culpabilité. La seconde est inconsciente et machinale et ne donne aucune sensation.

Les tests de la trichotillomanie

Si des symptômes sont visibles, le médecin procèdera à une évaluation en effectuant un historique médical complet et un examen physique. Il n’y a pas de tests (tels que les rayons X ou les tests sanguins) pour diagnostiquer la trichotillomanie, bien que des tests puissent être utilisés pour écarter toute cause médicale de la perte de cheveux.

En cas de soupçon de trichotillomanie, le médecin peut diriger le patient vers un psychiatre ou un psychologue (professionnels de la santé spécialement formés pour diagnostiquer et traiter les maladies mentales). Les psychiatres et les psychologues utilisent des outils d’entretien et d’évaluations spécialement conçues pour évaluer une personne pour un trouble du contrôle des impulsions.

Mais à titre d’information et non de solution définitive, si vous soupçonnez que vous en souffrez, vous pouvez aller sur des sites spécialisés. En effet, certains sites proposent des tests en vue de savoir si une personne souffre de la trichotillomanie ou non. Ces tests consistent souvent en un questionnaire auquel vous devrez répondre. Le diagnostic sera basé sur vos réponses à ces questions. Certains sites proposent des tests accompagnés par des experts et des psychothérapeutes en ligne que vous pouvez contacter à tout moment.

Quel traitement doit-on suivre après le test ou le diagnostic ?

Si vous êtes testé ou diagnostiqué positif à la trichotillomanie, la meilleure chose à faire pour commencer est d’en parler à vos proches, à votre médecin ou à un psychiatre. La thérapie pourra alors commencer selon le diagnostic. Le patient suivra essentiellement une psychothérapie. Les cas les plus graves seront traités à l’aide la TCC (thérapies cognitives et comportementales). Il sera le plus souvent accompagné par des médicaments.

Consultation

Prendre Rendez-vous sur

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D’autres articles sélectionnés pour vous