Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
0752070707

Absence

par | Juin 30, 2023 | 0 commentaires

Le terme « absence » désigne plusieurs réalités : fait d’être absent physiquement comme au travail ou à l’école, l’absence considérée comme un trouble de vigilance ou tout simplement une distraction. Voici un article qui vous aidera à mieux comprendre ce qu’est réellement l’absence dans les domaines neurologique et psychiatrique.

Définition

Absence comme défaut de présence

L’absence peut être définie comme un défaut de présence dans un lieu où la personne devrait en temps normal se trouver : à l’école, au bureau ou dans toutes sortes d’endroits.

 

Absence comme manque

L’absence peut également se traduire en manque surtout pour désigner des choses matérielles. L’absence de richesse par exemple est le fait d’être dépourvu d’argent.

 

Absence comme distraction

L’absence est également un terme utilisé dans le domaine psychiatrique pour désigner un trouble de la vigilance qui correspond à une perte de conscience. On l’appelle également absence épileptique.

L’absence épileptique

L’absence épileptique se caractérise par un arrêt brutal et bref de la conscience. Cette perte de conscience de courte durée peut être due à un état d’ivresse ou de fatigue. Dans tous les cas, il est assez évident de distinguer une personne en période d’absence grâce à ces signes :

  • La personne interrompt brusquement son activité,
  • Elle ne réagit pas,
  • Ses yeux restent ouverts, mais semblent regarder dans le vide,
  • Elle ne répond pas et ne semble rien entendre.

Ces symptômes ou cet épisode ne durent que quelques secondes, soit à peu près quelques quinzaines de secondes avant que la personne ne retourne à son activité normale. Toutefois, cette dernière n’aura aucun souvenir de cette période d’absence épileptique.

Les types de l’absence épileptique

Il faut noter avant tout qu’il existe deux types d’absence, dont l’absence typique et l’absence atypique. L’absence typique est celle qui a déjà été mentionnée, une absence de courte durée.

Les crises d’absence typique se produisent avec plusieurs éléments : cloniques, toniques, atoniques, végétatifs et automatisés. En d’autres termes, ils se traduisent par une myoclonie peu intense, une extension de la tête et une révulsion des globes oculaires, une baisse de tonus postural, des perturbations vasomotrices et des préservations motrices. Néanmoins, les crises d’absence typique n’engendrent en aucun cas une séquelle cognitive ou motrice. C’est donc un type d’absence tout à fait bénin.

Les crises d’absences atypiques sont tout le contraire. Elles sont de longue durée, et se manifestent également par des mouvements saccadés et automatiques que l’on peut traduire par une véritable crise d’épilepsie ou une convulsion.

Quel que soit le type d’absence qui se produit chez une personne, les causes peuvent être multiples : traumatiques, congénitales, vasculaires, infectieuses, dégénératives ou encore tumorales.

Diagnostic et traitement

Notons avant tout que l’absence épileptique se produit surtout chez les enfants de 3 à 10 ans. Le diagnostic doit donc être traité tout d’abord dans une clinique psychiatrique en présence des parents et bien évidemment du concerné. Si ce ne sont pas les parents, la personne accompagnant l’enfant doit être celle qui est témoin des crises journalières et capable de fournir des informations utiles aux psychothérapeutes.

Concernant le traitement, l’absence est tout à fait soignable et donc sous traitement médical prescrit uniquement par des médecins. Le traitement vise à stopper les crises graduellement et de faire un suivit sur l’évolution du patient. C’est pourquoi chaque traitement dépend de chaque patient et des types d’absences que ce dernier présente.

Consultation à distance

En savoir plus

Consultation

Prendre Rendez-vous sur

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

D’autres articles sélectionnés pour vous

Abréaction

Abréaction

L’abréaction fait partie des techniques utilisées par les psychothérapeutes et...

Le Mutisme Sélectif

Le Mutisme Sélectif

Le mutisme sélectif a été décrit pour la première fois en 1877 par Kussmaul...