Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
0752070707

Angoisse chronique : Définition et Traitement

par | 12 Jan 2024 | 0 commentaires

Une angoisse chronique se définit comme étant un sentiment de malaise dont l’origine reste inconnue. En général, ce sentiment de malaise ou ce sentiment de danger est en lien avec des sujets sensibles pour la personne. L’individu victime de cette sensation a du mal à exprimer ce qu’il ressent, une situation qui peut devenir embarrassante. Ce lien fort qu’il ressent avec les sujets intimes crée en lui un blocage qui, par conséquent, affecte son épanouissement.

Comment se manifeste l’angoisse chronique ?

En cas de mauvais traitement, une angoisse chronique peut se manifester à n’importe quel moment. Cette angoisse chronique se présente sous forme neurologiques tels que :

  • Des crises de tétanie
  • Une somatisation : une tension musculaire constante
  • Une tachycardie : une accélération du rythme cardiaque allant jusqu’à 90 à 100 battements en une minute

En outre, l’angoisse chronique est souvent accompagnée d’un manque d’intérêt et d’enthousiasme sur tous types d’activités. Il est probable que les personnes atteintes d’angoisse chronique tombent dans une grave dépression.

Les inquiétudes, les doutes et les craintes font partie intégrante de la vie. Il est naturel d’être anxieux à propos d’un examen à venir ou de s’inquiéter pour ses finances après avoir été frappé par des factures inattendues. La différence entre l’inquiétude « normale » et l’angoisse chronique est que l’inquiétude impliquée dans cette dernière est :

  • Excessive.
  • Intrusive.
  • Persistante.
  • Perturbante.

Comment traiter l’angoisse chronique ?

Il n’y a aucun moyen de prédire avec certitude ce qui fera qu’une personne développera un trouble anxieux, mais vous pouvez prendre des mesures pour réduire l’impact des symptômes si vous êtes anxieux :

  • Demandez de l’aide rapidement. L’anxiété, comme de nombreux autres troubles mentaux, peut être plus difficile à traiter si vous attendez.
  • Restez actif. Participez à des activités que vous aimez et qui vous font vous sentir bien dans votre peau. Profitez des interactions sociales et des relations attentionnées, qui peuvent atténuer vos inquiétudes.
  • Évitez de consommer de l’alcool ou des drogues. La consommation d’alcool et de drogues peut provoquer ou aggraver l’anxiété. Si vous êtes dépendant de l’une de ces substances, arrêter de fumer peut vous rendre anxieux. Si vous ne parvenez pas à arrêter par vous-même, consultez votre médecin ou trouvez un groupe de soutien pour vous aider.

Pour vaincre l’angoisse chronique, il est préférable d’avoir  recours à la psychothérapie. Il existe plusieurs types de psychothérapie qui favorisent l’élimination définitive de cette angoisse.

Thérapie comportementale (TCC)

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) a été largement étudiée et s’est avérée efficace pour traiter les troubles anxieux. Dans le cadre de la TCC, un thérapeute vous apprend à prendre conscience de vos pensées et comportements déformés et vous aide à les modifier de manière plus adaptée sur le plan émotionnel. En effet, la thérapie comportementale est l’unique moyen pour trouver l’origine exacte de cette angoisse. Le psychothérapeute vient en aide au patient en ayant recours à la reconstruction cognitive et à l’exposition. C’est-à-dire, le patient sera exposé à des situations troublantes de manière graduelle.

Thérapie d’exposition

La thérapie d’exposition peut également être efficace pour traiter les crises d’angoisse, notamment celles liées à des phobies spécifiques. Dans le cadre de la thérapie d’exposition, qui peut également se faire par le biais de la réalité virtuelle, vous êtes progressivement exposé à un stimulus effrayant. Grâce à l’exposition, on vous enseigne des techniques d’adaptation et vous vous ajustez au stimulus, qui finit par devenir moins effrayant.

Thérapie de soutien

D’une autre part, la thérapie de soutien est aussi l’une des meilleures solutions. Le patient sera amené à partager ses peurs au psychothérapeute. Ce dernier tentera de le rassurer au mieux que tout se passe dans sa tête et qu’il n’y a pas à dramatiser. Le rôle du psychothérapeute est d’empêcher le patient de tomber dans une dépression réactionnelle.

Consultation à distance

En savoir plus

Consultation

Prendre Rendez-vous sur

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.

D’autres articles sélectionnés pour vous

Approbativité

Approbativité

Approbativité   L’approbativité est le terme qui désigne un penchant à une...

Anamnestique

Anamnestique

Le terme « anamnestique » désigne tout ce qui est en relation avec l’anamnèse...

Affordance

Affordance

Beaucoup ont sûrement déjà remarqué cette capacité des objets à suggérer leur...