Comment vaincre sa timidité ?

Comment vaincre sa timidité ?

La timidité est une émotion se manifestant le plus souvent, dans les nouvelles situations. Elle se caractérise par un repli sur soi ainsi qu’une retenue face à différentes situations.

La timidité peut avoir plusieurs origines comme le manque de confiance en soi, le manque d’estime en soi, un ou plusieurs événements traumatiques, l’environnement familial, la culture, et même, selon certains chercheurs, une origine génétique. Parfois, vous êtes tout simplement timide parce que vous n’avez que peu d’expérience sociale. Quelles que soient les raisons, la personne timide a peur d’être jugée, critiquée ou humiliée. Quelles que soient les raisons, il est possible de vaincre sa timidité.

Agissez avec assurance.

Une personne timide n’est certainement pas confiante, mais elle peut agir avec assurance. L’assurance est une qualité qui s’apprend et se pratique. Marchez la tête haute, parlez la voix haute, asseyez-vous le dos droit et les épaules alignées, regardez les autres dans yeux quand vous leur parlez… Vous verrez qu’avec le temps, vous ne ferez plus semblant d’avoir de l’assurance, vous en aurez.

Affrontez les situations sociales.

Tourmenté par la peur d’être jugé, humilié ou pas aimé, vous finissez par éviter les interactions avec les autres, en particulier les étrangers. Or, l’exposition est une des meilleures solutions pour faire face aux phobies. Toutefois, l’exposition ne sera pas aussi difficile que pour une personne phobique ou socialement anxieuse, car la timidité n’est pas aussi sévère et n’entraîne pas des symptômes physiques aussi sérieux.

Préparez-vous pour bien faire.

Plutôt que de vous dire qu’il y aura une dizaine de personnes qui vous regarderont, jugeront et même se moqueront, dites-vous que vous rencontrez de nouvelles personnes qui deviendront peut-être de bons amis. Au lieu de penser que vous ne saurez pas répondre à telle ou telle question et que vous passerez pour un ignorant, pensez aux sujets dont vous aimeriez discuter et aux domaines dans lesquels vous êtes confiant.

Autrement dit, réfléchissez à ce que vous devez faire et dire pour mener à bien votre interaction, au lieu de penser aux pires scénarios. Le pire qui puisse vous arriver, est de passer une soirée ennuyeuse.

Intéressez-vous aux autres.

Une personne timide porte toute son attention sur soi : suis-je présentable ? Vais-je savoir répondre à leurs questions ? Que penseront-ils de moi ? Et si je finis par tout gâcher ?

Or, le but d’une interaction sociale n’est pas d’impressionner les autres, mais de les connaître. Qui sont-ils ? Quels sont leurs centres d’intérêt ? Quels sont les sujets dont nous pouvons discuter ensemble ? Ce sont plutôt ces questions que vous devez vous poser. À moins que vous ne soyez le seul habillé en déguisement d’Halloween, il n’y a probablement personne qui vous fixera des yeux toute la soirée.

Adoptez un discours positif.

On sous-estime souvent l’effet du discours interne sur notre personnalité et notre santé mentale. Si vous avez l’habitude de vous critiquer et de vous sous-estimer, vous avez plus de chances de maintenir cette timidité. Vous aurez aussi tendance à croire que c’est ainsi que les autres vous perçoivent.

Apprenez à vous apprécier, à vous encourager, à admettre et admirer vos forces et à vous féliciter quand il le faut.

Vaincre sa timidité peut être difficile pour certaines personnes. L’intervention d’un psychologue est nécessaire quand la timidité est sévère. Plusieurs axes psychothérapeutiques sont envisageables, comme la thérapie comportementale et cognitive et les thérapies alternatives qui impliquent la relaxation.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire