Comment soigner la phobie scolaire ?

Home - Non classé - Comment soigner la phobie scolaire ?

De nombreux enfants souffrent de phobie scolaire, ce qui les empêche de suivre une scolarité traditionnelle. Certes, le fait de suivre l’école à la maison ou par correspondance n’est pas un mal en soi, mais cela peut rendre certains enfants malheureux car ils n’auront pas autant d’interactions avec les jeunes de leur âge qu’ils le voudraient. Par ailleurs, tous les parents ne peuvent pas se permettre de travailler depuis leur domicile ni même d’arrêter de travailler pour assurer l’éducation scolaire de leur enfant. La phobie scolaire, trop longtemps négligée, est aujourd’hui au cœur de nombreuses études et se soigne de mieux en mieux grâce à des professionnels dévoués et à l’écoute des enfants.

Des symptômes différents selon l’âge de l’enfant

Une phobie scolaire ne va pas toujours se manifester de la même façon, elle dépend en grande partie de l’âge de l’enfant, mais aussi des événements auxquels il est confronté. Les plus petits peuvent développer une phobie scolaire à cause de la séparation d’avec leurs parents, surtout s’ils sont restés auprès d’eux depuis leur naissance, sans aller chez une nourrice ou encore à la crèche.

En grandissant, les enfants développent parfois une peur de l’échec, un stress très important qui les conduit à avoir des tocs, à pleurer pour ne pas aller à l’école, à avoir mal au ventre, à la tête, etc. Il ne faut pas prendre ces symptômes à la légère en pensant que l’enfant simule pour ne pas aller à l’école. Si durant plusieurs jours, semaines ou mois, le même schéma se répète, il convient de s’alerter. Des enfants précoces, sensibles, en décalage avec leurs camarades, peuvent se retrouver mis à l’écart et se sentir abandonnés.

Au collège et au lycée, la phobie scolaire peut toujours faire son apparition, pour les mêmes causes que celles citées précédemment. À cela peuvent s’ajouter le harcèlement, un professeur avec lequel le dialogue est rompu, un événement traumatisant au sein de l’enceinte scolaire, etc. Encore une fois, il ne faut pas nier l’existence de cette phobie scolaire, qui pourrait mener l’enfant à commettre un acte dangereux pour sa santé et sa vie.

Différentes méthodes pour soigner la phobie scolaire

Pour que le traitement soit efficace, il devra être adapté à chaque enfant de manière précise. Certains suivront des ateliers créatifs conjugués à des séances de thérapie durant lesquelles le dialogue sera créé avec le thérapeute. L’enfant doit trouver en face de lui un adulte ouvert, sur lequel il peut se reposer et qui saura le conseiller au mieux. Il faudra bien sûr travailler sur la confiance en soi, la gestion du stress et de l’anxiété, mais parfois, cela ne suffira pas.

Il ne faut pas perdre de vue que certains facteurs externes vont entraîner une phobie scolaire. En cas de harcèlement, l’école devra être prévenue et prendre des mesures disciplinaires si besoin. Parfois, ce sont les parents qui sont en cause, ils peuvent, sans s’en rendre compte, mettre la pression sur leurs enfants pour que ceux-ci soient les plus performants possible, sans prendre en compte le fait que chacun d’entre eux est différent et que tous n’ont pas les mêmes facilités.

Une fois que l’enfant, au terme de parfois plusieurs mois, aura surmonté sa phobie scolaire, une réintégration pourra être envisagée. Toutefois, un dialogue entre l’école, les parents, le thérapeute et l’enfant devra être ouvert afin que tout se déroule dans de bonnes conditions. Le rythme de l’enfant doit impérativement être respecté, au risque de voir la phobie revenir très vite.

Share: