Comment soigner la phobie sociale ?

Comment soigner la phobie sociale ?

Si certaines phobies sont bien connues du grand public, il n’en va pas de même pour d’autres, et la difficulté d’y faire face s’avère d’autant plus grande qu’on est peu ou mal informé. En France, de nombreuses personnes souffrent de phobie sociale, aussi connue sous le nom d’anxiété sociale, et ce parfois sans le savoir. Parce qu’il en existe plusieurs formes, les difficultés qu’une personne éprouve dans ses interactions avec autrui pourront être assimilée, à tort, à de la timidité. Mais si les symptômes sont importants, ils peuvent devenir problématiques au quotidien : de la peur de passer un appel téléphonique à l’angoisse suscitée par l’idée de se rendre dans un commerce pour y faire ses courses. Heureusement, et même si parfois cela demande du temps, la phobie sociale se soigne.

Comment reconnaître la phobie sociale ?

La plupart d’entre nous sommes amenés à discuter chaque jour avec nos semblables ; nous saluons nos collègues en arrivant au travail, de même en allant faire nos courses ou tout simplement en croisant nos voisins lorsqu’on sort de chez soi. Pour certaines personnes, toutes ces petites actions vont poser une très grande difficulté ; le simple fait de devoir discuter avec une autre personne va provoquer chez elles une montée de stress, laquelle peut devenir très vite handicapante.

Il est difficile de sortir de chez soi pour une personne souffrant de phobie sociale, car à chaque instant, elle va se sentir épiée, moquée, critiquée, etc. Dans les cas les plus importants, la phobie sociale va provoquer des crises d’angoisse, de panique ou encore de l’hyperventilation. Vivre au quotidien avec de tels symptômes s’avère être complexe, tant ils contraignent l’individu qui en souffre dans ses actions les plus simples. Mais il est possible de se soigner, grâce à l’intervention d’un thérapeute, et ne pas être cantonné à vivre sa vie à l’écart.

Une thérapie cognitive et comportementale pour guérir la phobie sociale

Cette méthode va demander de longs mois de travail, voire des années pour les cas les plus complexes. Avec l’aide d’un thérapeute, la personne atteinte d’anxiété sociale va progresser lentement dans la lutte contre sa phobie. Le thérapeute commencera en plaçant graduellement le patient face à une situation qualifiée par ce-dernier d’anxiogène ; il lui donnera des outils pour apprendre à gérer son anxiété et appréhender au mieux cette situation. La réalité virtuelle est très efficace dans ce genre d’approche, elle donne effectivement la liberté au patient d’interrompre à tout moment l’expérience. Ainsi, au fur et à mesure des séances, ce-dernier pourra découvrir des clés pour lutter contre sa phobie.

Chaque séance permet à la personne souffrant de phobie sociale de se confronter à son rythme à une nouvelle source d’anxiété. En vivant ces situations, avec l’appui du thérapeute, le patient se sentira en confiance et pourra dépasser plus facilement ses peurs.

Affirmer son caractère pour lutter contre la phobie sociale

Une personne souffrant d’anxiété sociale ne va pas oser affirmer haut et fort ses opinions, quels que soient le sujet abordé ou la situation. Une thérapie appropriée lui permettra d’avoir confiance en ses choix et en ses pensées afin de regagner une confiance en soi.

Cette thérapie, contrairement à la première, se réalise en groupe avec des individus partageant les mêmes maux. Des ateliers ludiques et des activités y sont organisés, ainsi que des tours de parole, autant de chose pour permettre à tous les patients de progresser à leur rythme.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire