You are currently viewing Comment soigner les addictions ou dépendances ?

Comment soigner les addictions ou dépendances ?

Les mots « addictions » et « dépendances » cachent bien plus qu’on ne pourrait le soupçonner. Au-delà de la cocaïne, du tabac et de l’alcool, il existe de nombreuses autres addictions : jeux d’argent, sport,  chocolat, films pornographiques, etc. Soigner ces dépendances est un parcours de longue haleine ; dans certains cas, la personne affectée parviendra à se sortir seule de l’engrenage dans lequel elle se trouve, mais ce n’est pas toujours le cas. Il lui faudra alors consulter un médecin spécialisé dans les addictions, qui proposera un traitement médical, un suivi psychologique ou encore l’adresse de groupes pouvant l’aider à soigner son addiction. Il faut comprendre avant toute chose qu’une personne souffrant d’une dépendance doit avoir conscience de cette-dernière, autrement, il lui sera compliqué voire impossible d’en sortir.

Une prise de conscience amorce la guérison

Pour envisager un sevrage, il est nécessaire dans un premier temps que le patient prenne conscience de son addiction, et montre ensuite une volonté réelle de s’en défaire. Pour cela, il devra se rendre compte des conséquences que son addiction peut avoir sur lui-même, mais aussi sur sa famille et ses proches. Une personne dépendante aux jeux d’argent par exemple peut mettre sa famille dans une position financière délicate. Une personne dépendante à certaines drogues aura du mal à établir des relations affectives sur le long terme, d’autant plus que la menace d’une overdose plane au-dessus d’elle.

Consulter un psychologue avant de commencer le sevrage peut aider le patient à se remettre en question, jusqu’à ce qu’il admette qu’il a besoin d’aide pour s’en sortir.

Un suivi médical et psychothérapeutique précis

Selon l’addiction du patient, des substituts médicamenteux peuvent être prescrits par un médecin spécialisé en addictologie. Prendre des médicaments, peut aider le patient à se défaire de sa dépendance ; la transition sera bien plus douce, ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on sait à quel point les symptômes du manque peuvent être difficiles à supporter.

Un encadrement strict sera nécessaire si une prise de médicament est prescrite. Il existe des instituts qui accueillent ces patients afin qu’ils ne soient pas tentés de replonger. Un suivi psychothérapeutique ou encore la participation à des groupes de parole par la suite sont recommandés pour maintenir ce sevrage.

Une parole qui peut aider les personnes dépendantes à s’en sortir

Il est parfois difficile de se confier à ses proches sur ces questions de dépendances et d’addictions. Certaines dépendances à plus forte raison ne peuvent pas être traitées avec des médicaments, c’est pourquoi le suivi d’un psychologue ou la participation à un groupe de parole sont importants.

Au sein des groupes de parole, il est possible d’échanger anonymement avec des personnes ayant un parcours ou une problématique plus ou moins similaire. L’entraide est primordiale lorsqu’on souhaite retrouver un mode de vie sain, et le fait d’être entouré de personnes ouvertes et compréhensives sera un véritable atout.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire