Les thérapies comportementales pour TDAH

Home - Non classé - Les thérapies comportementales pour TDAH

Pour les personnes souffrant de TDAH (Troubles Déficitaires de l’Attention avec Hyperactivité) comme pour leurs proches, le quotidien peut parfois être très compliqué. Malgré un traitement médicamenteux, il peut leur être difficile de contrôler leur comportement ou à maintenir leur concentration. Les TCC (Thérapies Comportementales et Cognitives) peuvent alors être une aide intéressante.

Qu’est-ce que la thérapie comportementale et cognitive ?

La thérapie comportementale et cognitive, appelée TCC se base sur le comportement et l’aspect psychologique de la personne. Elle traite le patient sur deux niveaux :

– Aspect cognitif : permet de corriger les programmations mentales négatives par des programmations mentales plus adaptées.

– Aspect comportemental : en rectifiant la manière de penser de la personne, elle modifie systématiquement les attitudes et les réactions inadaptées qu’elle génère.

Comprendre le TDAH

Les personnes ayant un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité ont des difficultés :

– à prêter attention

– à rester concentrées (par ex. écouter les consignes en classe)

– à gérer leur colère

– à gérer leur hyperactivité (par ex. quand il faut patienter dans une salle d’attente)

– ont tendance à agir sans réfléchir.

Chez l’adulte, le TDAH affecte les relations sociales et l’efficacité dans les études et dans le travail.

Que peuvent apporter les thérapies comportementales et cognitives pour les TDAH ?

Tout d’abord, les TCC ne se substituent pas à la médication mais entrent en application en complément de celle-ci.

Les TCC ont pour objectif de mettre en place des stratégies efficaces que la personne hyperactive pourra ensuite utiliser dans diverses situations auxquelles elle aura à faire face, seule plus tard. Les TCC ont donc pour but de modifier de façon durable la manière de penser et de raisonner de la personne hyperactive en vue de modifier son comportement sur le long terme.

Les TCC peuvent se décomposer en plusieurs étapes :

  1. La psychoéducation :
  • Aide la personne souffrant de TDAH à comprendre le trouble et ses conséquences car souvent, elle se sent responsable de ses échecs répétés.
  • Implique le patient dans la thérapie.
  • Aide aussi dans la prise de conscience de son fonctionnement.
  1. Les thérapies cognitives :

Permettent de restructurer les pensées alternatives de la personne hyperactive, afin d’apporter une amélioration de ses fonctions exécutives déficientes.

Diverses stratégies permettent :

  • D’améliorer l’attention.
  • De diminuer l’agitation.
  • D’aider la personne à se maîtriser et à se concentrer.
  1. Les thérapies émotionnelles et comportementales :

Elles ont pour but d’apprendre à la personne hyperactive à reconnaître ses émotions et à les maîtriser.

Cela lui permettra :

  • D’adopter des réactions plus contrôlées et plus réfléchies malgré des ressentis toujours intenses.
  • D’améliorer ses capacités d’attention et d’inhibition en régulant ses émotions.

Si vous vous sentez désemparé face au TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité), voilà peut-être la solution. Les TCC (thérapies comportementales et cognitives) peuvent visiblement être une aide précieuse afin de faciliter le quotidien des personnes souffrant de TDAH. Il ne faut cependant pas oublier que les TCC ne se substituent pas au médicament mais vient en sus de celui-ci.

Share: