Thérapies cognitives

Thérapies cognitives

La thérapie cognitive s’adresse aux personnes souffrant d’une grande anxiété ou d’un trouble psychologique suite à un évènement connu ou inconnu. Ceux qui en souffre sont tourmentés par des pensées négatives qui les poussent au plus profond de leurs douleurs émotionnelles. Elle est efficace par son objectif consistant à adopter de nouveaux comportements, eux, positifs.

Qui sont concernés par la thérapie cognitive ?

En premier lieu, cette thérapie cognitive concerne tous ceux qui ont une difficulté à avoir un mode de vie sain et émotionnellement stable. De ce fait, les adultes comme les adolescents peuvent faire appel à des professionnels dans ce domaine. La thérapie cognitive fonctionne par le biais de séances réalisées entre un patient et son thérapeute. Les séances se basent sur des échanges et des exercices, la pratique est reconnue comme étant efficace par de nombreux scientifiques.

La présence de crises de panique peut nécessiter le recours à une thérapie cognitive. Elle est recommandée dans différents cas de troubles comportementaux comme l’état de dépendance, les troubles alimentaires, la dépression intense, les troubles du sommeil, le stress suite à un traumatisme ou les phobies.

Les parents choisissent cette voie pour aider leurs enfants à guérir d’une éventuelle phobie sociale ou encore d’une énurésie nocturne.

Comment fonctionne la thérapie cognitive ?

Chaque séance de thérapie cognitive a lieu avec l’accord du patient. Aucune obligation n’émane du thérapeute. Le traitement avec cette pratique est réalisé en plusieurs étapes. La première consiste à faire s’exprimer le patient dans le but qu’il fasse part de ses problèmes et de ses blocages. Le thérapeute se renseigne ensuite sur les habitudes de la personne pour en ressortir les signes gênants. Suite à cela, une analyse est faite à partir de toutes les affirmations du patient. C’est en fonction des objectifs à atteindre que la thérapie va se dérouler. Une thérapie cognitive ne peut fonctionner que lorsque le patient est conscient de ses troubles.

Les objectifs de la thérapie cognitive

A travers cette thérapie, le patient cherche la voie d’une stabilité émotionnelle. Les séances doivent aboutir à l’extinction de toutes sources d’anxiété. Il faut savoir que les pensées négatives persistantes alimentent les divers blocages à son propre développement. L’objectif de la thérapie cognitive est de faire en sorte que la personne concernée soit plus à même de gérer ses émotions. Peu importe la situation à laquelle il est confronté dans le cadre d’angoisse ou de phobies, la personne doit rechercher une nouvelle vision des choses au fur et à mesure que la thérapie progresse. Plus précisément, la thérapie a pour rôle d’apprendre au sujet une nouvelle façon d’interpréter les choses de manière à trouver la cause de la souffrance.

Les avantages de la thérapie cognitive

La thérapie cognitive permet de faire baisser le niveau d’anxiété, elle aide également à délivrer les patients de leur dépression comme de leur stress. Les troubles de l’alimentation sont traités par la thérapie cognitive avec une reconstruction des habitudes et des pratiques des personnes concernées. C’est au travers de cette thérapie que ces derniers peuvent reconsidérer leur valeur dans le but d’augmenter l’estime de soi.

Les gens souffrant d’une quelconque dépendance sont traités par le biais de cette pratique thérapeutique. Elle facilite le processus de désintoxication à condition que le patient s’y investisse entièrement.

Laisser un commentaire