L’angoisse qui gâche la vie

L’angoisse qui gâche la vie

Nous sommes tous amené à passer par des stades difficiles dans notre vie. On s’angoisse pour son travail, pour l’avenir de ses enfants, sur sa situation financière, pour sa santé… mais cette inquiétude se dissipe vite. Certains types d’angoisse restent tout de même permanents et finissent par gâcher la vie de l’individu. Quelle que soit l’origine de cette sensation de peur intense, sachez que votre cas doit être pris en charge le plus tôt possible pour éviter que vous sombriez dans un infernal cercle vicieux. Vous pouvez pour cela consulter un psychanalyste ou un thérapeute cognitivo-comportemental.

L’angoisse : un véritable cercle vicieux, sans traitement

Que la cause de votre angoisse soit liée à un trouble psychologique, à un traumatisme remontant à l’enfance ou à un stress extrême au travail ou dans la vie quotidienne, trouvez une solution pour vous en sortir rapidement. En cas de retard de diagnostic et de traitement, cette crise pourra vous faire plonger dans une dépression grave surtout si elle devient chronique. La pensée négative va prendre encore plus de place dans votre cerveau et le problème d’angoisse va encore s’accentuer. Sachez que chaque épisode de crise d’angoisse non traité empirera la situation et vous amenera possiblement à vous développer d’autres symptômes de peur comme la peur de mourir ou encore la peur de la foule. Il faut, en plus, signaler que l’angoisse pourra vous gâcher la vie dans le sens où vous ne serez plus capable de maintenir un mode de vie normale. Elle vous empêche de sortir, de communiquer, de vous épanouir et d’avancer dans votre vie. Cela deviendra un véritable handicap pour vous et dans des cas extrêmes, la dépression occasionnée par l’angoisse pourra faire emerger un sentiment de désespoir, voire des idées suicidaires avec passage à l’acte.

La psychanalyse pour traiter l’angoisse

Il est tout à fait normal d’être angoissée quand on fait face à une situation inhabituelle. Mais l’angoisse devient alarmante lorsque la personne vit en permanence avec cette peur intense et irraisonnée. Pour éviter qu’elle gâche votre vie, mieux vaut consulter sans plus attendre un spécialiste de la psychanalyse. Cette thérapie s’adresse à toutes les victimes d’angoisses, de dépression, d’échecs répétitifs, d’obsessions ou de phobies. Le but de cette thérapie individuelle est de laisser le patient se libérer de son angoisse à travers des paroles. La discussion permettra, en effet, de détecter les causes de cette peur profonde. Une fois l’origine découverte, il faudra ensuite que le cerveau prenne conscience de ces pensées inconscientes et de ces situations traumatisantes. Au cours de la séance, le psychanalyste restera attentif à l’histoire du patient, tout en l’interprétant afin d’éclaircir les ressentis du patient. Les symptômes de l’angoisse disparaîtront petit à petit. La durée de la psychanalyse est en général compris entre 1 à 3 séances de 30 à 45 minutes chacune.

La thérapie cognitivo-comportementale

La thérapie cognitivo-comportementale a également fait ses preuves dans le traitement des angoisses aigües. La durée et le déroulement de cette technique varient d’un patient à l’autre. Cette thérapie individuelle ou collective vise à changer les pensées négatives du patient afin de les remplacer par des pensées positives qui ont des impacts sur son comportement. Elle travaille surtout la manière dont la victime pense, se comporte et interprète une situation. Elle a donc pour objectif d’exposer le patient à des situations stressantes pour qu’il soit conscient de l’origine de son angoisse. La thérapie cognitivo-comportementale permet également de modifier ses croyances et d’optimiser son estime personnelle. Le thérapeute associe souvent cette thérapie avec d’autres techniques comme des exercices de respiration ou de relaxation, de la réalité virtuelle… Dans tous les cas, le taux de réussite du traitement est assez élevé.

Laisser un commentaire