You are currently viewing Dépression : que doit faire l’entourage ?

Dépression : que doit faire l’entourage ?

Grosse fatigue, manque d’appétit, perte de poids, isolement, solitude, désespoir, irritabilité, changement d’humeur, tristesse… les symptômes de la dépression sont nombreux et doivent alarmer les proches de la personne affectée lorsque ceux-ci les observent. La souffrance intérieure est intense, et l’état dépressif devient critique au fil des jours, pouvant conduire les personnes qui en souffrent au suicide. Les proches ont un rôle décisif pour vaincre cette maladie. Voici quelques conseils pour vous aider à réagir, et prendre les mesures qui s’imposent.

Restez au petit soin

Prisonnière de sa tristesse et de sa souffrance, la personne atteinte de dépression demande plus d’attention et d’amour. Sans espoir et sans énergie, elle a besoin de vous pour l’épauler et l’accompagner dans cette rude épreuve. Il peut arriver qu’elle refuse de vous voir et de vous parler, même si vous lui proposez quelque chose qu’elle affectionnait auparavant. Il y a de fortes chances qu’elle décline votre invitation, incapable de s’activer. Mais vous ne devrez pas vous décourager face au rejet, même répétitif : montrez-lui que vous vous inquiétez de son état et qu’elle peut compter sur vous pour surmonter cette difficulté. Faites preuve de patience et de persévérance. Si la victime ne parvient plus à prendre soin d’elle, faites-le à sa place. Ce petit geste permettra de lui montrer qu’elle n’est pas seule.

Gardez votre calme

La personne déprimée a souvent une attitude étrange : soit elle reste silencieuse dans son coin, soit elle parle et communique, mais en affichant une humeur noire. Elle s’irrite à la moindre des choses. Vous devrez donc essayer de la comprendre, en tâchant de garder votre calme et d’éviter de vous fâcher ou de la réprimander. En réagissant à l’inverse, vous risqueriez de l’accabler davantage, et de faire en sorte qu’elle se sente plus seule encore et abandonnée. Elle pourra penser que tout le monde est contre elle et qu’elle n’a plus aucune raison de vivre. Faites toujours preuve de douceur envers la personne qui traverse un état dépressif, de façon à l’aider à aller mieux. Souvenez-vous toujours que votre attitude peut être un grand remède dans ce genre de situation, et il est donc important d’éviter de faire des choses qui pourraient compliquer la situation.

Emmenez votre proche consulter un spécialiste

La prise en charge d’un cas de dépression est urgente. Il ne faut pas attendre que la personne déprimée perde le goût de vivre et envisage des idées suicidaires pour réagir. Même si elle refuse de consulter un spécialiste, vous devrez faire en sorte de la convaincre à voir un psychanalyste ou un thérapeute ; prouvez-lui que son état n’est pas normal et qu’elle ne peut pas rester ainsi plus longtemps. Battez-vous pour que votre proche aille se faire soigner parce que son état ne s’améliorera pas sans l’aide d’un professionnel, au contraire : cela ira de mal en pis sans un soutien thérapeutique. Vous pouvez solliciter quelqu’un d’influent à ses yeux pour le persuader de se rendre chez un professionnel. Si cela est possible, certains spécialistes acceptent de se déplacer au domicile de leurs patients pour leur conduire les séances. N’hésitez pas à faire appel à leurs services. Si vous ne savez pas où vous orienter, sachez qu’il est possible de solliciter l’aide d’un expert en thérapie cognitivo-comportementale ou d’un psychanalyste. Ces professionnels sauront accompagner la personne déprimée pour qu’elle se sente mieux et qu’elle soit délivrée de ce sentiment de culpabilité, de solitude et de dégoût. Les techniques adoptées varient d’un spécialiste à un autre. Il suffit en premier lieu d’avoir de la patience, pour obtenir des résultats satisfaisants.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire