Thérapie cognitive comportementale, aller simple vers le bien-être

Thérapie cognitive comportementale, aller simple vers le bien-être

Beaucoup de personnes peuvent souffrir de troubles psychiques, comportementales ou encore psychiatriques. Les psychologues, psychothérapeutes et les professionnels dans ce domaine utilisent plusieurs techniques pour y faire face dont notamment la Thérapie Cognitivo-Comportementale ou TCC.

Qu’est-ce que la Thérapie cognitive et comportementale ?

La Thérapie cognitive et comportementale désigne un ensemble de traitements qui lutte contre les troubles psychiatriques. La TCC est une thérapie brève comprenant plusieurs séances et qui se focalise sur les problèmes actuels de la personne tout en prenant en compte son histoire personnel. Cette thérapie met alors la personne face à ses difficultés en l’aidant à en comprendre la source ainsi que les conséquences de ces actes. Cette thérapie permet donc une restructuration cognitive. Avec la compréhension de ce schéma de pensées négatives, les thérapeutes servent de guide pour amener la personne à adapter ses comportements et sortir du cercle vicieux qu’engendre les problèmes cognitifs.

Qui sont les plus sujets à cette thérapie ?

D’une manière générale, la TCC est adaptée pour tout individu en souffrance. Globalisé, homme et femme, enfant ou adulte, tous peuvent y avoir recours. L’âge n’étant pas un blocage ou une condition à la pratique de cette thérapie, seule la motivation est maitresse. Par ailleurs, la TCC est adaptée pour les troubles anxieux, incluant les phobies et l’anxiété, les troubles de développement, la schizophrénie ou encore les troubles de l’humeur.

Comment se déroule la thérapie ?

Sur un laps de temps de trente à soixante minutes, les séances de TCC se basent sur un ordre du jour prédéfini et ayant fait consensus entre le thérapeute et le patient. Etant une thérapie brève, sa durée peut aller de quelques semaines à quelques mois suivant la gravité de la situation. Selon l’ordre du jour prédéterminé, des exercices sont réalisés pendant la séance et certains seront réalisés seul par le patient. Ces exercices sont toutefois spécifiques à chaque type de troubles et c’est sur la base d’une évaluation clinique faite par le thérapeute que les troubles sont détectées et les exercices établis. On distingue plusieurs types d’exercices dont les exercices cognitifs, les exercices corporels, les exercices émotionnels et enfin ceux qui sont comportementaux. Chaque exercice est taillé pour atteindre un but précis. Les exercices cognitifs permettent par exemple de construire de nouvelles façons de penser et les exercices corporels ciblent la détente musculaire et cognitive.

Quels sont les avantages de cette thérapie ?

Les avantages de la TCC sont nombreuses et couvre un large domaine. Par cela, cette thérapie permet de réduire l’anxiété et son efficacité est incontestable contre les troubles de paniques ou encore les troubles obsessionnels compulsifs. Sur la base d’une approche cognitivo-comportementale, la TCC est la meilleure technique pour lutter contre la dépression et les sentiments connexes comme la colère ou le désespoir. Très utilisé en psychiatrie, la TCC est une thérapie curative contre la toxicomanie et les comportements addictifs. Cannabis, alcool et opioïdes, toutes les addictions sont réduites au fur et à mesure des avancées thérapeutiques. Par ailleurs, cette thérapie booste aussi l’estime et la confiance en soi et traite même les troubles de l’alimentation.

Rodolphe Oppenheimer

Rodolphe Oppenheimer, Psychothérapeute Psychanalyste à Paris

Laisser un commentaire