Mourir, quand la crainte prend le dessus

Home - Non classé - Mourir, quand la crainte prend le dessus

Le commun des mortels connait la fin qui attend toute vie, la mort. La thanatophobie est la peur existentielle en ce bas monde. Cette situation inévitable est alors perçue comme une crainte dans la majorité des personnes, mais d’autres en sont plus que terrifiées. La peur de cette fin de vie ou l’anticipation de cette dernière crée alors une phobie handicapante qui nécessite une prise en charge.

La mort, une fatalité pour tous

Toute chose à une fin. Comme chaque cycle, la vie connaît elle aussi une fin. Cependant, l’Homme n’arrive pas à se faire à cette idée. Depuis les temps anciens, la mort a toujours fait d’une œuvre cruelle engendrée par une créature ou une entité malfaisante. Avec la foi et les croyances de toute sorte, la mort est le rite de passage vers un monde spirituel qui dépasse la chaire. Sur le plan physique et psychique, la mort est la fin de toute chose, soit le néant. En effet, il n’y a plus rien, sur le plan scientifique, dès l’arrêt des fonctions vitaux et des zones du cerveau.

La peur de mourir, ce qui en fait une phobie

Comme susmentionné, la crainte de la mort est connue de tous. Cela est normal face à un danger imminent. Mais quand cette crainte est ressentie en constance cela relève d’un trouble mental. La peur de mourir englobe plusieurs champs d’application. En effet, cette dernière peut être prise en compte comme la crainte de mourir au sens propre ou encore comme la crainte de tous ce qui sont relatifs à la mort. Que ce soit l’endroit ou encore une situation qui présente une risque minime de mortalité, cela représente toutefois des liens étroits entre la crainte par le thanatophobe de mourir. Effrayé et terrorisé par cette situation, la thanatophobie est très handicapante. Crises d’angoisses, troubles du sommeil, excès d’insomnie, grande dépression et craintes obsessionnelles sont au menu quotidien.

Peur de mourir, les traitements possibles

La peur de la mort ou la peur de mourir est un trouble qui nécessite une prise en charge médicale.  Sujet de base de la thérapie cognitivo-comportementale, la thanatophobie se soigne principalement grâce à des séances thérapeutiques. D’emblée, le traitement se fait dans le cadre de la TCC dont notamment la hiérarchisation des situations à risque et des faits anxiogènes pour ensuite y être exposé de façon progressive. Par ailleurs, la prise de parole par le phobique est un des moyens efficaces pour vaincre sa crainte. Par cela, l’acceptation de la mort passe tout d’abord par l’apaisement de l’angoisse et la dissipation de sentiment omniprésent d’être en danger. Pour mieux gérer cette peur, il est alors préférable de faire part de cette crainte à son thérapeute et ses proches. Par ailleurs, il est aussi possible d’intégrer des groupes de discussion accès sur ce thème. Ensuite, certains thérapeutes utilisent aussi l’hypnothérapie pour en venir à bout.  Cependant les traitements médicamenteux ne sont utilisés que pour le soulagement de l’anxiété lors d’une confrontation à des situations à risque.

Share: